FlickR peut aussi servir à dissimuler des messages

Par 12 août 2010

Pour échanger des informations secrètes, rien de tel que des photographies mises en ligne en accès public sur FlickR, agrémentées d'une petite application pour coder et décoder les données.

A l'ère du Web 2.0, du participatif et du collaboratif, les sites de partage de contenus en ligne constituent l'un des terrains de jeux favoris de ceux qui s'adonnent à la stéganographie (c'est-à-dire à l'art de la dissimulation). C'est en tout cas la thèse soutenue par une équipe de chercheurs du Georgia Institute of Technology, basé à Atlanta (Etats-Unis). Ces scientifiques proposent une application, baptisée "collage" qui permet de transmettre des données de façon secrète en recourant à un procédé on ne peut plus commun: la mise en ligne d'images sur la plate-forme de partage FlickR. L'objectif est simple : dissimuler des informations via un fichier lambda exposé à la vue de tous et déposé sur un site comme FlickR, libre, et exempt de toute censure. En amont, un fichier image est modifié pour encoder des données. Et ce sans affecter l'aspect de la photographie d'origine. Tel que proposé par les scientifiques Américains, le programme est scindé en deux parties: la première dite "vectorielle" se charge du stockage de données lourdes - le corps du message à diffuser. La seconde se consacre aux protocoles nécessaires à l'envoi et à la réception des informations.
Cacher n'importe quel contenu Web
Dans la pratique, l'utilisateur intègre le contenu qu'il souhaite faire parvenir à son interlocuteur sur une choisie au hasard sur FlickR. L'application se charge alors d'encoder les données secrètes dans l'image choisie par l'internaute. A l'autre bout de la chaîne, pour décrypter et lire le contenu du message, le récepteur doit impérativement posséder l'application. "Le système fonctionne de façon à pouvoir être utilisé sans connaissance informatique particulière", soulignent ses concepteurs.
Déjoue les systèmes de censure
Une fois le message incorporé à une image du site FlickR, toute personne possédant l'application 'collage' et ayant connaissance de l'existence et de l'emplacement du message a la possibilité d'extraire le contenu dissimulé. Selon les scientifiques, l'application pourrait s'avérer utile, "particulièrement dans les pays où persiste une censure de l'information", expliquent-ils. Mais pourrait tout aussi bien permettre à des professionnels de transférer des données confidentielles de manière sécurisée.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas