Ford fait communiquer véhicule et réseau électrique

Par 19 août 2009

Le constructeur dotera ses automobiles vertes d'un programme de communication intelligent. Intégré au système d'information embarqué, il servira à optimiser la charge de leurs batteries.

Ford va équiper ses modèles électriques d'un système de communication sophistiqué. Celui-ci se connecte via WiFi au réseau électrique national, via des compteurs intelligents (smart meters). Cela permettra d'avoir des informations précises sur les lieux où brancher son véhicule pour le charger. Par ailleurs, l'utilisateur pourra choisir quand et pendant combien de temps effectuer la charge. Par exemple en ne la déclenchant que lors des heures creuses, entre minuit et 6 heures du matin, quand les prix sont le moins élevés.
Pour un contrôle optimal de la batterie
Il peut choisir également que l'électricité ne provienne que de sources renouvelables comme l'énergie solaire ou l'énergie éolienne. Toutes les manipulations s’effectuent depuis Sync, un système d'information intégré au tableau de bord propre à Ford et dévoilé en janvier dernier. Le système, le premier de ce genre à être industrialisé, permettra de généraliser l'utilisation des voitures électriques, affirme Bill Ford, le PDG de Ford. "Une communication bidirectionnelle électrique permettra par ailleurs de réduire les émissions des gaz à effet de serre (CO2)", ajoute-t-il.
Réduire l'impacte environnemental
Dans un premier temps, ce sont les habitants des Etats-Unis, clients d'American Electric Power of Columbus en Ohio, qui pourront profiter de ces véhicules. Le constructeur tient à mettre en avant le fait que son système pourrait aider à populariser l'utilisation des énergies renouvelables comme celles du soleil et du vent pour le changement des véhicules électriques. Pendant deux ans, Ford a testé sa voiture hybride sur près de 130 000 kilomètres. La "Ford Focus" électrique sortira aux Etats-Unis en 2011. Pour mémoire, l'université du Delaware travaille aussi sur un véhicule entièrement électrique capable de générer sa propre électricité mais aussi la partager quand la voiture est inactive. Ce projet est en test près de New York.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas