Les fournisseurs de solutions technologiques, eux-mêmes à la pointe de la technologie ?

Par 30 août 2013
it

L'adoption de nouvelles technologies au sein d'entreprises se consacrant elles-mêmes à ce type de technologies se fait encore relativement lentement. Un situation en passe de changer.

Sur les trois à quatre dernières années, 37% des décideurs interrogés par UBM Tech affirment que le processus d'achat de nouvelles technologies au sein des entreprises se fait plus en plus rapidement. Au contraire, l'étude IT Buying Triggers note qu'ils ne sont que 16% à considérer ce processus comme plus lent. Dans un contexte où l'achat se prévoit plus tôt et de manière plus rapide, il serait donc important pour les vendeurs de technologie d'être eux-mêmes en amont des tendance concernant leur équipement technologiques afin de devancer les besoins du consommateur. Des notions plutôt bien assimilées par ceux-ci, selon l'étude.

Le changement, c'est maintenant

Ainsi, l'adoption d'une nouvelle technologie servirait à quatre buts principaux pour une entreprise. En premier lieu, cela leur permettrait de se tenir à jour vis-à-vis des nouvelles pratiques. Ensuite, cela s'insérerait dans la continuité de leur politique afin de mieux servir la gestion des risques et de faire des économies. D'autres considérations sont néanmoins à prendre en compte pour les répondants de l'étude. Le désir d'adopter une nouvelle technologie est conduit, pour 64% des répondants, un besoin d'améliorer les performances de l'entreprise. La disponibilité de nouvelles technologies importe aussi pour un peu plus d'un tiers d'entre eux (38%), et 25% changent de solutions lorsque leurs appareils actuels ne fonctionnent plus. Les risques de sécurité et les demandes des employés seraient eux des facteurs moins pris en compte, à hauteur de 14 et 10% des preneurs de décision.

Un processus relativement court

En moyenne, le temps d'identifier un besoin afin de prendre la décision d'acheter une nouvelle technologie est de 6 mois et implique 7 personnes différentes. 55% des répondants identifient une solution spécifique à leur besoin avant d'allouer un budget particulier, et 40% identifient un vendeur particulier avant d'allouer leurs ressources. Cette gestion du processus d'achat peut néanmoins amener certains clients à changer de fournisseur. En effet, pour 42% des preneurs de décision, un nouveau vendeur qui présente avec succès une nouvelle solution plus intéressante. Pour 38%, le nouveau vendeur aura, lui, démontré une meilleure connaissance de la compagnie cliente et, i.e., de ses besoins.
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas