La fracture numérique touche aussi la Californie

Par 12 septembre 2008

Plus de huit cent mille dollars devraient être investis en trois ans pour apporter l'Internet haut débit dans les foyers défavorisés. Des modules de formation seront également proposés.

Une étude réalisée au mois de mai par le cabinet de conseil Parks Associates révélait que près de 20 % des ménages américains n'ont pas de connexion Web. Et, fait étonnant, le fossé numérique est particulièrement marqué en Californie, berceau du Web. Selon un sondage réalisé par le Public Policy Institute, plus de 90 % des ménages dont le revenu annuel dépasse les 80 000 dollars utilise Internet tandis que ce chiffre atteint à peine les 50 % dans les cas des ménages dont le revenu est de moins de 40 000 dollars. Pour réduire cette fracture, le California Emerging Technology Fund (CETF) et la ville de Vernon ont décidé de subventionner plusieurs municipalités du comté de Los Angeles à hauteurs respectives de 475 000 et 300 000 dollars. Ces sommes devraient servir au financement d'un projet dont l'objectif est notamment de permettre à plus de trois mille personnes issues de milieux défavorisés d'avoir accès au haut débit.
Centres technologiques fixes et mobiles
Huit centres technologiques devraient également voir le jour dans la région. Des ordinateurs seront mis à la disposition des habitants, toutes générations confondues. Ils pourront aussi profiter des conseils d'un personnel qualifié afin d'améliorer leurs compétences numériques. Un centre d'apprentissage mobile avec une quinzaine d'ordinateurs portables et un vidéo-projecteur fera le tour des écoles ne disposant pas des ressources numériques nécessaires à l'enseignement de l'informatique. Cinq cent personnes ayant suivi un programme d'initiation d'une durée de trois mois se verront par ailleurs offrir des ordinateurs d'occasion remis à jour ainsi que deux ans d'abonnement ADSL AT&T. " Il est moralement anormal et économiquement absurde que certains habitants de la Californie du Sud restent à l'écart."
Avoir accès au Web et savoir s'en servir
"Nos investissements dans l'accessibilité à l'Internet haut débit sont censés encourager le progrès social, éducatif et économique dans la région", déclare Michael Peevey, le président du CETF. Une étude réalisée il y a peu par des chercheurs de l'université Berkeley en Californie soulignait que de nombreux habitants des villes du comté de Los Angeles peuvent être qualifiés d'"hypoconnectés". Elle incombait la responsabilité de ce fait au manque d'infrastructures publiques, d'assistance technique et de sensibilisation de la population. Le projet qui s'apprête à démarrer devrait permettre de corriger ces défauts : faire en sorte, non seulement que les technologies haut débit soient accessibles au plus grand nombre, mais qu'on sache également s'en servir. Le projet devrait s'échelonner sur trois ans. Parmi les municipalités concernées figurent Bell, Huntington Park, Maywood, South, Gate, Vernon et Walnut Park.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas