Pas frais mon software ?

Par 03 novembre 2009
Mots-clés : Europe

Décidément, quand on s’intéresse de plus près au développement de logiciels, on se rend compte qu’il en existe pour un peu tout et n’importe quoi. Celui là est tout de même utile (et gratuit surtout) et nous vient de l’université Technique du Danemark (DTU). Sa fonction ? Détecter la formation de bactéries, d’acide lactique et autres agents pathogènes dans les fruits de mer. Appelé SSSP (Seafood Spoilage and Safety Predictor), ce logiciel permet d’évaluer les variations de températures et leur impact sur les produits dans la chaîne du froid, du producteur aux rayons de supermarché. Et comme on sait les Danois regardants sur la qualité de leur saumon fumé, nul doute que cela aura son petit succès. Avec ce nouveau logiciel il est ainsi possible de prédire combien de sel il faudra pour un poisson afin d’éviter la formation de bactéries durant sa conservation. 

J’avais un peu sauté sur cette invention qui promettait d’éviter de nombreuses intoxications alimentaires, étant de nature très regardant sur ce que je mange. J’osais presque espérer qu’on puisse aller encore plus loin en matière de technologies orientées vers l’alimentaire. Que la science, à contrario de nous offrir le progrès sous les traits des OGM, était en mesure de nous offrir une alimentation plus saine. Mais j’ai aussi ces petits instants d’égarement où je me dis : "Au diable l’éthique !!". Manipulations génétiques ou pas, il est également agréable de manger pratique. Et parfois je souhaiterais qu’à la cantine, mon poisson soit servi sans arêtes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas