Les Français et la création d’entreprise

Par 15 octobre 2002
Mots-clés : Smart city

La Sofres a réalisé en septembre 2002 auprès de 1 000 personnes une enquête d’opinion sur le thème de la création d’entreprise, à la demande du Ministère de l’Economie, des Finances ...

La Sofres a réalisé en septembre 2002 auprès de 1 000 personnes une enquête d’opinion sur le thème de la création d’entreprise, à la demande du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Cette enquête se situe dans le prolongement d’une étude réalisée en 1999 par l’IFOP pour l’APCE. 35 % des français se déclarent prêts à créer leur propre entreprise ou à se mettre à leur compte à un moment ou à un autre de leur carrière, contre 32 % en 1999. 37 % des salariés du secteur public (32 % en 1999) privilégient cette opportunité, contre 26 % des salariés du secteur privé. 44 % des personnes interrogées âgés de 18 à 24 ans et 39 % des 35-49 ans mettent en avant la création d’entreprise. Pour 39 % des ouvriers, le fait de créer sa propre entreprise ou de se mettre à son compte enrichit la trajectoire professionnelle, contre 30 % chez les cadres et les professions intermédiaires. 37 % des français titulaires d’un BEPC, CAP, BEP, et 44 % d’un baccalauréat sont attachés à ce modèle, contre 34 % des diplômés de l’enseignement supérieur. 66 % des personnes interrogées établies à leur compte font de leur propre expérience un modèle d’enrichissement, loin devant le statut de salariés. 30 % des français et 44 % des salariés du privé ont envie « certainement » ou « probablement » de créer leur entreprise ou de se mettre à leur compte, contre respectivement 29 et 34 % en 1999. 14 % des français ayant « certainement » envie de créer leur entreprise ont moins de 25 ans et 24 % sont des cadres. 16 % des ouvriers se déclarent « certainement » prêts. Parmi les 30 % de personnes envisageant de créer un jour leur entreprise, 52 % ont aujourd’hui un projet, dont 31 % assez précis et 21 % pas encore très précis. Les projets les plus précis émanent des 25-34 ans (35 %), alors que pour les 18-24 ans, la question est encore floue (26 %). 58 % envisagent de finaliser leur projet dans plus de deux ans, contre 23 % dans les deux ans à venir. 67 % des français estiment que créer sa propre société reste une entreprise difficile, contre 74 % en 1999.81 % des commerçants, artisans et chefs d’entreprise percoivent une aggravation des difficultés, contre 67 % en moyenne. Pour 51 % des français, la difficulté à trouver des financements est le principal frein à la création d’entreprise. Pour 60 % des personnes envisagant de créer « certainement » leur entreprise, leur banquier reste l’acteur principal capable de les aider dans leur projet. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 15/10/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas