Les Français se connectent lentement

Par 21 août 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon un sondage réalisé en mai 2001 par l’institut CSA opinion, un français sur cinq était connecté à domicile en avril 2001, contre un français sur douze en octobre 1999. Si la progression de l’In...

Selon un sondage réalisé en mai 2001 par l’institut CSA opinion, un
français sur cinq était connecté à domicile en avril 2001, contre un
français sur douze en octobre 1999. Si la progression de l’Internet à
domicile a été importante, elle risque de se ralentir dans les prochains
mois. En effet, 6 % seulement des français envisagent de se connecter dans
les douze prochains mois, contre 19 % en novembre 1999, et plus de la
moitié n’envisagent pas de se connecter dans les années à venir. L’écart
avec nos principaux partenaires étrangers risque ainsi de ne pas se
combler. 37 % des foyers au Royaume-Uni accèdent à Internet à domicile.
53 % des cadres supérieurs, 48 % des personnes disposant d’un revenu
mensuel supérieur à 20 000 F, 43 % des diplômés de l’enseignement
supérieur, 32 % des étudiants ou lycéens et 30 % des hommes de 15 à 35 ans
disposent d’une connexion à domicile. Les hommes sont plus connectés que
les femmes (24 %, contre 18 %).
En revanche, 9/10ème des plus de 65 ans, des retraités et des non
diplômés, les ménages disposant d’un revenu inférieur à 7 500 F et 70 %
des femmes de plus de 35 ans n’envisagent pas de se connecter dans les
années à venir.
95 % des retraités, 90 % des sans diplôme, 84 % des personnes disposant
d’un revenu mensuel inférieur à 5 000 F et 4/5ème des femmes au foyer et
des femmes de plus de 35 ans n’ont jamais utilisé Internet. Raisons
invoquées: aucune utilité, freins matériels, manque de culture
informatique.
Alors que 2 % des ouvriers étaient connectés à domicile en novembre 1999,
ils sont 13 % en mai 2001. 4 % envisagent de se connecter d’ici un an et
16 % d’ici deux ans. Un quart des salariés du secteur privé sont désormais
connectés et 8 % ont l’intention de le faire dans l’année à venir. Les
femmes de plus de 35 ans commencent également à s’y intéresser. 14 %
d’entre elles étaient connectées en mai 2001, contre 4 % il y a deux ans.
Un français sur trois de plus de 15 ans a utilisé au moins
occasionnellement Internet. Les cadres supérieurs, les lycéens et les
étudiants, les diplômés de l’enseignement supérieur sont les plus gros
utilisateurs. 70 % d’entre eux utilisent Internet au moins
occasionnellement. Par ailleurs, plus de 50 % des personnes disposant d’un
revenu mensuel dépassant 20 000 F et plus de 50 % des hommes de moins de
35 ans se sont déjà connectés.
22 % des internautes français utilisent Internet de façon hebdomadaire.
Les 25-34 ans sont les plus nombreux à utiliser Internet tous les jours.
54 % des internautes français se connectent depuis leur domicile, 36 %
depuis leur lieu de travail et 20 % sur leur lieu d’études.
80 % des internautes utilisent Internet pour rechercher des informations,
62 % pour échanger des messages, 45 % pour surfer, 28 % pour transmettre
des documents, 25 % pour consulter des annonces, 19 % pour écouter de la
musique ou des films, 19 % pour discuter. Seule une minorité d’internautes
réalisent des transactions marchandes en ligne. 55 % d’entre eux déclarent
ne pas avoir confiance et ne pas être disposés à réaliser des achats sur
Internet. 19 % ne voient pas d’inconvénient à payer un achat en ligne et
22 % se disent réalistes, mais acceptent de payer des achats sur Internet
lorsqu’ils connaissent le site, s’ils peuvent utiliser un porte-feuille
électronique, s’ils peuvent payer par téléphone ou lorsque l’il n’y a pas
d’autre solution.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/08/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas