En France, la grande distribution alimentaire travaille sur le commerce

Par 10 mars 1998
Mots-clés : Future of Retail, Europe

électronique. Si l'arrivée sur Internet de Télémarket constitue une première (voir revue de presse du 09/03), les Auchan, Carrefour, Promodès, Système U, Casino testent ou travaillent déjà sur des...

électronique.
Si l'arrivée sur Internet de Télémarket constitue une première (voir revue
de presse du 09/03), les Auchan, Carrefour, Promodès, Système U, Casino
testent ou travaillent déjà sur des expériences limitées. L'Hyper U de
Parthenay (Deux-Sèvres) a été le premier a mettre sur Internet, le 18
septembre 1997, packs d'eau, paquets de café ... Aujourd'hui 200 clients
dépensent régulièrement 530-540 F par commande.
Si Carrefour travaille d'arrache-pied dans le plus grand secret,
Continent, du groupe Promodès, a mis en place, depuis le 20 décembre, dans
son site Web "une boutique du Net" permettant de commander et de payer en
ligne une quinzaine de références choisies dans le bazar, les vins, la
hi-fi-vidéo-photo, le multimédia et le sport. Le groupe a également ouvert
un site consacré au vin "La Clé de la cave" (voir revue de presse du
09/03).
On reconnaît chez Promodès qu'il s'agit là "de se roder avec le paiement
électronique et les délais de livraison".
Auchan, quant à lui, ayant ouvert un premier site marchand en avril 1997
proposant un choix limité de produits son, image, micro et téléphonie, a
mis celui-ci en veilleuse. Le directeur d'Auchan qui prépare activement le
lancement "dans quelques semaines" d'un site complet au choix de produits
plus large "y compris l'alimentaire. Mais pas tout l'alimentaire", fait le
bilan de cette première expérience "beaucoup de connexions de curiosité,
des ventes dont certaines ont été significatives".
Disposant d'une vitrine baptisée "C.Online", Casino va tester dans les
prochains jours le commerce en ligne. L'enseigne travaille sur quatre
pistes. La première baptisée "workplace shopping" groupe des livraisons
sur le lieu de travail. Le client vient chercher sa commande dans un
magasin ou un micro-entrepôt dans la seconde "drive in". De plus, Casino
étudie la vente à distance de produits alimentaires à très forte valeur
ajoutée comme les vins, le foie gras, vers des consommateurs étrangers. En
outre, actionnaire de Monoprix (groupe Galeries Lafayette), Casino peut
aussi participer au déploiement de Télémarket sur la France entière.
(Les Echos - 10/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas