La France rattrape son retard.

Par 08 septembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon l’Association de fournisseurs d’accès à des services en ligne et à Internet (AFA), la France comptait en juillet 1 090 000 internautes. Le nombre total atteint 2,7 millions si l’on y ajoute le...

Selon l’Association de fournisseurs d’accès à des services en ligne et à
Internet (AFA), la France comptait en juillet 1 090 000 internautes. Le
nombre total atteint 2,7 millions si l’on y ajoute les personnes
connectées par un fournisseur d’accès ne faisant pas partie de l’AFA,
évalués par l’association à 150 000, les utilisateurs en entreprise (1
250 000 selon le cabinet d’étude Médiangles) ainsi que ceux des écoles et
des universités
(400 000).
Longtemps ralentie par l’usage du Minitel, la croissance d’Internet en
France s’accélère. D’après le cabinet Dataquest, la France et son million
de comptes individuels est désormais le troisième pays européen le plus
connecté, derrière le Royaume-Uni (2 millions) et l’Allemagne (4,7
millions).
Selon l’AFTEL (l’association française de la télématique et du multimédia)
“notre enquête annuelle, qui sera publiée dans quelques semaines, montre
que les Français recourent plus que les Américains ou les Allemands aux
connexions de leur entreprise plutôt qu’à une connexion chez eux”.

Selon une enquête réalisée par Wanadoo, 62 % des internautes Français
utilisent Internet à domicile, 15 % sur leur lieu de travail et 15 % à la
fois au domicile et au bureau.

Selon la Sofres, 3 % des foyers français avaient en mars dernier accès à
Internet, contre 0,3 % en mars 1996 et 1,9 % en novembre dernier.
Si l’on en croit Jean-Marie Messier, le président de Vivendi “c’est
encore un petit marché, mais qui va exploser”.
Quant au patron de France Télécom Multimédia, Gérard Eymery, il estime que
le nombre d’abonnés devrait passer de 1,2 million à fin 1998 à 5 millions
en 2002.
“Les Gaulois” chers à Jean-Michel Billaut seraient-ils sur la bonne
voie?
(Le Figaro - La Tribune - Les Echos - 08/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas