France Télécom accorde une ristourne de 13 % sur la revente de l'abonnement

Par 19 septembre 2005
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'opérateur historique français a proposé vendredi soir une ristourne de 13 % pour la revente en gros de l'abonnement. Les opérateurs concurrents pourront racheter l'abonnement à France Télécom...

L'opérateur historique français a proposé vendredi soir une ristourne de 13 % pour la revente en gros de l'abonnement. Les opérateurs concurrents pourront racheter l'abonnement à France Télécom pour le revendre sous leurs marques.

Cette offre est un pas important dans la mise en place d'une concurrence juste sur le marché français des opérateurs téléphoniques. L'apparition de cette offre permettra aux clients désireux de confier leur service téléphonique aux opérateurs alternatifs de s'affranchir intégralement du contact commercial avec France Télécom. Elle sera disponible à partir du 1 er avril 2006. Le tarif est de 10,9 euros HT soit une ristourne de 13,1 % sur le prix de détail qui sera de 12,54 euros au 1 er juillet 2006. Avec l'augmentation des tarifs au 1er juillet 2007, la ristourne passera à 12,6 %.

L'Arcep (Autorité de régulation des communications téléphoniques et de postes) peut, si elle n'est pas satisfaite, révoquer cette offre mais cela n'est pas le cas. D'après le communiqué de l'Arcep, "la publication de cette offre fait suite à des travaux techniques multilatéraux entre France Télécom et les opérateurs alternatifs durant ces six derniers mois. L'Autorité se réjouit de la coopération active de France Télécom et prend acte des tarifs associés."

Tele 2, lui, n'est pas satisfait de cette offre qui ne permet pas, selon lui, de faire jouer une concurrence loyale. Cette dernière ne laisse pas la possibilité de "dégager la moindre marge", déclare Fleur Thesmar, la directrice de la réglementation. "Avec ces tarifs, la revente de l'abonnement restera purement théorique. Forcer France Télécom à revendre l'abonnement ne sert à rien si cette concurrence reste virtuelle. Il est désolant que le régulateur ne semble pas s'intéresser à nos marges de manœuvres économiques, et donc à trois quart des Français qui vont rester "coincés" chez France Télécom".

Tele 2 avait proposé un rabais de 30 % et Cegetel de 21 %. Avec ces 13 petits %, l'opérateur historique ne satisfait donc pas ses concurrents qui estiment ne pouvoir retirer aucun bénéfice de l'offre actuelle.

(Atelier groupe BNP Paribas- 19/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas