France Télécom annonce 51.7 milliards d'euros de CA en 2006

Par 01 février 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

Au lendemain de la confirmation de sa condamnation pour abus de position dominante, le groupe publie des résultats 2006 préliminaires non audités supérieurs aux objectifs, avec un chiffre...

Au lendemain de la confirmation de sa condamnation pour abus de position dominante, le groupe publie des résultats 2006 préliminaires non audités supérieurs aux objectifs, avec un chiffre d'affaires estimé à 51.7 milliards d'euros pour 2006.
 
Ce chiffre d'affaires est en hausse de 7.5% par rapport à 2005. Le taux de marge brute opérationnelle s'établit à 35.9% à 18.5 milliards d'euros, en baisse de 1.4 point. Le résultat net n'a pas encore été révélé mais devrait être compris entre 4 et 4.2 milliards d'euros, contre 5.7 milliards l'année précédente. Cette baisse, attendue, s'explique par l'impact négatif d'éléments exceptionnels.
 
Pour Didier Lombard, p-dg de France Télécom, "le groupe enregistre des résultats satisfaisants. [...] Ces résultats ont été obtenus grâce au dynamisme de nos équipes et à l'attractivité de nos offres. Ils confirment l'avance stratégique du groupe qui s'est engagé avec détermination dans une transformation profonde de ses structures depuis deux ans, anticipant ainsi la mutation de notre secteur".
 
Ces résultats positifs s'expliquent en partie par l'embellie de la branche mobile du groupe. En effet, la firme, qui totalisait 97.6 millions de clients mobiles au 31 décembre 2006, profite de l'engouement pour le haut débit mobile. En décembre, ils étaient 5.8 millions à avoir souscrit un abonnement de ce type chez l'opérateur. Et en novembre et décembre, 64 000 téléphones Unik (Wi-Fi/GSM) ont été vendus.
 
L'Internet haut débit fait également de plus en plus d'émules. A la fin de l'année 2006, 4.1 millions de Livebox avaient été vendues en Europe et 2.5 millions de clients VoIP étaient recensés.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 01/02/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas