France Télécom annonce un cash flow de 7 milliards d'euros en 2006

Par 15 décembre 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

A l'occasion de la tenue de la journée des investisseurs à Paris, France Télécom a confirmé ses objectifs de performances financières et opérationnelles pour 2006. Conformément à ses attentes...

A l'occasion de la tenue de la journée des investisseurs à Paris, France Télécom a confirmé ses objectifs de performances financières et opérationnelles pour 2006. Conformément à ses attentes, l'opérateur a annoncé la génération d'un cash flow organique de 7 milliards d'euros en 2006. Cette prévision était considérée pour le groupe comme "la priorité absolue".
Autres bonnes nouvelles : la confirmation de la limitation à moins de deux points de la baisse du taux de marge brute opérationnelle par rapport à 2005 et le maintien du niveau de dépenses d'investissements, qui devrait s'établir à 13% du chiffre d'affaires.
En 2007, le cash-flow organique devrait être maintenu à 6.8 milliards d'euros, après prise en compte de la cession des Pages Jaunes.
Pour atteindre cet objectif dans un contexte de faible croissance, l'opérateur historique, qui table sur le maintien du taux d'investissement au niveau de 2006, a prévu de réduire ses effectifs de 17 000 salariés d'ici 2008. En France, cette mesure devrait toucher 16 000 personnes. Les dépenses commerciales et celles relatives au réseau et aux systèmes d'information devraient également être réduites.
En marge de ces prévisions, l'opérateur a également annoncé le lancement en mars 2007 de la phase de pré-déploiement de son réseau Très Haut Débit, qui doit raccorder 150 à 200 000 clients à la fibre, sur une base de plus d'un million de clients raccordable fin 2008. Coût de l'opération: 270 millions d'euros sur deux ans.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 15/12/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas