France Télécom et Cegetel se livrent bataille pour offrir des services

Par 21 avril 1999
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Internet aux professions libérales. Cegetel, rappelons le, a été désigné par le secrétariat d'Etat à la Santé comme concessionnaire exclusif du réseau public RSS, extranet sécurisé devant à term...

Internet aux professions libérales.
Cegetel, rappelons le, a été désigné par le secrétariat d'Etat à la Santé
comme concessionnaire exclusif du réseau public RSS, extranet sécurisé
devant à terme relier plus de 350 professionnels de santé libéraux, les
caisses d'assurance maladie, les hôpitaux, les laboratoires, les cabinets
de radiologie, etc. Depuis novembre 1998, le RSS est déployé sur
l'ensemble du territoire national.
Fort contrarié du choix de Cegetel, France Télécom, également candidat à
la concession RSS, propose aujourd'hui une offre double : Wanadoo Santé
pour la prestation de réseau pure et le site Egora pour les contenus.
Wanadoo Santé n'est autre que le service Wanadoo auquel une boîte aux
lettres spécifique est adjointe, destinée à l'acheminement par les
praticiens des feuilles de soins électroniques vers les caisses de la
Sécurité Sociale. En fait, c'est le RSS Cegetel qui assure cet
acheminement en mode sécurisé des feuilles de soins, comme le rappelle la
communication France Télécom "le monopole du RSS est ainsi exclusivement
limité à la transmission terminale des flux de feuilles de soins
électroniques (FSE) en provenance de l'Internet (...) Cette concession
l'oblige, en revanche, à transmettre tous les flux de FSE en provenance de
l'Internet".
Pour assurer leur connectivité au RSS, les praticiens sont donc
parfaitement libres de choisir le prestataire Internet de leur choix, sans
pour autant avoir à souscrire au RSS.
15 000 professionnels de santé sont déjà abonnés à Wanadoo selon
l'opérateur. France Télécom, en convertissant gratuitement cette "base
installée" à Wanadoo Santé, dispose ainsi d'emblée d'une masse de
professionnels connectée plus importante que celle de Cegetel RSS (3 600
abonnés mi-mars).
De plus, l'abonnement à Wanadoo Santé, incluant la transmission des FSE et
un accès Internet illimité, est facturé 95 F TTC, dont trois mois
gratuits. Pour sa part, Cegetel RSS propose un forfait illimité à 115 F
TTC par mois, incluant l'accès au RSS et à Internet.

A l'occasion du Medec, salon destiné aux professionnels de la santé,
France Télécom a présenté un nouveau site portail dédié, Egora (adresse
temporaire http://www.egora-sante.com). Ce site offre à ses utilisateurs
une rubrique d'actualité médicale alimentée par le Panorama du médecin,
une base de données en toxicologie, la base de données Medline, et une
base sur les technologies médicales. Seuls les professionnels ayant
complété en ligne un profil personnel peuvent accéder à Egora. Jusqu'au 30
septembre 1999, l'inscription à Egora est gratuite.

De son côté, le groupe Vivendi, actionnaire référence de Cegetel, dispose
de contenus "santé" sans équivalent en France au travers d'Havas et de ses
filiales OVP/Le Vidal, Le Quotidien du Médecin et Masson. Toutefois, pour
assurer une concurrence à armes égales, le contrat de concession du RSS
oblige à une distinction claire entre l'offre commerciale "réseau" et
l'offre de contenus.
On peut cependant imaginer des synergies commerciales indirectes entre
l'offre RSS et les contenus santés d'Havas, faciles à mettre en oeuvre
puisque cette offre prendrait la forme d'un "guiche unique" d'un site
portail dédié, à l'image d'Egora.
Mais pour l'instant, la version électronique du Vidal est déjà raccordé
au RSS, le service en ligne E2med développé par Masson a demandé
l'agrément RSS.
(Le Quotidien du Multimédia - 22/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas