France Télécom : les déclarations de soutien de Francis Mer évaluées à 7 milliards d’euros

Par 14 mai 2004
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le rapport du cabinet américain Nera, commandé par la Commission européenne dans le cadre de son enquête sur les aides potentielles délivrées par l’Etat français à l’opérateur France Télécom, a...

Le rapport du cabinet américain Nera, commandé par la Commission européenne dans le cadre de son enquête sur les aides potentielles délivrées par l’Etat français à l’opérateur France Télécom, a été remis à la fin du mois d’avril. L’objectif de l’analyse effectuée par Nera est de déterminer l’impact financier qu’ont pu avoir les déclarations de Francis Mer, alors ministre français de l’Economie et des Finances.

Celui-ci avait déclaré en juillet 2002 que l’Etat, actionnaire majoritaire du groupe, prendrait les mesures adéquates » et se comporterait en « investisseur avisé » si France Télécom rencontrait des difficultés. Ce qui a conduit le cabinet Nera à analyser ces déclarations, ce sont les variations des cours de l’opérateur à partir du mois de juillet 2002 et jusqu’en mars 2003.

7,4 milliards : c’est selon le cabinet le montant de cette valorisation positive. Le groupe France Téécom s’est dit « parfaitement serein », comme souvent lorsque le thème de l’aide étatique revient dans l’actualité. Le groupe a en outre qualifié de « surréaliste » cette analyse.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/05/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas