France Télécom, Deutsche Telekom et Sprint soutiennent leur filiale commune Global One.

Par 26 mars 1999

Alors que le New York Times d'hier affirmait que le consortium serait sur le point d'exploser et qu'un accord pour le dissoudre pourrait intervenir d'ici à six semaines, les trois actionnaires de ...

Alors que le New York Times d'hier affirmait que le consortium serait sur
le point d'exploser et qu'un accord pour le dissoudre pourrait intervenir
d'ici à six semaines, les trois actionnaires de Global One ont assuré
hier, dans un communiqué publié à Washington, leur soutien commun à leur
filiale spécialisée dans les services de télécommunications aux
multinationales "Deutsche Telekom, France Télécom et Sprint réaffirment
leur confiance en leur joint-venture Global One (..) et sont convaincus
qu'elle atteindra les buts fixés" en affirmant "Global One est sur la
bonne voie avec la restructuration en cours et s'attend à atteindre
l'équilibre d'ici à 2001".
(Le Figaro - Les Echos - La Tribune - 26/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas