France Télécom enregistre un CA de 12.84 milliards d'euros

Par 26 avril 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

France Télécom, qui vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2007, annonce un chiffre d'affaires de 12.84 milliards d'euros, en hausse de 1.8% sur l'année...

France Télécom, qui vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2007, annonce un chiffre d'affaires de 12.84 milliards d'euros, en hausse de 1.8% sur l'année. La marge brute opérationnelle ressort pour sa part à 4.65 milliards d'euros (+1.5%, ou +2% à base comparable).
 
Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par Reuters, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 11.78 milliards d'euros et une marge brute de 4.59 milliards d'euros.
 
Pour l'opérateur, ces bons résultats s'expliquent en partie par la croissance de ses revenus dans la téléphonie mobile, notamment dans les pays émergents. "Du fait du dynamisme qu'engendre, pour la plupart de ces pays, un faible taux de pénétration, ces marchés constituent un relais de croissance important pour le Groupe. Le passage, hier, des 900 000 clients moldaves sous la marque Orange, ainsi que l'acquisition de licences mobiles dans les trois nouveaux pays africains (Guinée, Guinée Bissau et République Centrafricaine) montrent notre volonté de poursuivre et d'amplifier notre présence sur ces marchés", a précisé Didier Lombard, le p-dg de France Télécom.
 
Autre facteur de croissance: les activités fixe et Internet en France. Les services haut débit, avec plus de 10 millions de clients en Europe, sont en effet en pleine expansion. Et selon l'opérateur historique, "cette évolution va de pair avec le succès des offres multiservices du Groupe: doublement du nombre de LiveBox et triplement du nombre d'abonnés TV sur ADSL".
 
L'activité Services de Communication Entreprises connaît pour sa part une amélioration. Alors qu'elle enregistrait une baisse de 6.7% au premier semestre 2006, et de 3% au second semestre, elle ne recule pour le premier trimestre 2007 que de 1.5% en données historiques (-2% à base comparable) par rapport à l'année précédente, totalisant un chiffre d'affaires de 1.89 milliard d'euros. Cette embellie concerne, précise le groupe, "les services de données classiques, aujourd'hui moins affectés par la migration vers les services de réseau IP".
 
Selon Reuters, le groupe a profité de la publication de ses chiffres pour rappeler ne pas être intéressé par une participation dans Telecom Italia. Lors d'un point presse, Gilles Pellissier, le directeur financier de France Télécom, a déclaré: "La reconfiguration de l'actionnariat de Telecom Italia est principalement un problème capitalistique italien. Nous n'avons pas d'appétit pour participer à des montages capitalistiques de cette nature".
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/04/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas