France Télécom Mobile International va réduire sa participation dans le

Par 03 novembre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

capital de Panafon. Premier opérateur de téléphonie mobile grec, Panafon est actuellement détenu à hauteur de 65 % par Vodafone et 35 % par FTMI. Profitant d’une prochaine mise en Bourse de Panafon...

capital de Panafon.
Premier opérateur de téléphonie mobile grec, Panafon est actuellement
détenu à hauteur de 65 % par Vodafone et 35 % par FTMI. Profitant d’une
prochaine mise en Bourse de Panafon, l’opérateur français va réduire sa
participation à 20 %.
Les autorités boursières de Londres et d’Athènes, deux places où le réseau
de téléphonie mobile compte s’introduire, doivent encore donner leur feu
vert à cette opération de mise sur le marché.
Cette mise sur le marché est pour France Télécom une porte de sortie
opportune, selon les explications fournies au siège de l’opérateur “Pour
FTMI, il est important d’avoir un pilotage actif de ses participations, ce
qui, avec un peu plus du tiers du capital, n’est pas toujours possible”.
Même si le téléphone mobile se développe très lentement en Grèce, le
réseau de Panafon couvre désormais 95 % de la population et comptait, fin
septembre, 950 000 abonnés.
(La Tribune 03/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas