France Télécom n'a pas la fibre généreuse envers Free

Par 25 août 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

Ces derniers temps, le courant entre France Télécom et Free connaît de sérieuses fritures. La filiale du groupe Iliad, qui accuse l'opérateur historique de ne pas tenir ses engagements au sujet...

Ces derniers temps, le courant entre France Télécom et Free connaît de sérieuses fritures. La filiale du groupe Iliad, qui accuse l'opérateur historique de ne pas tenir ses engagements au sujet de la location de la fibre optique, vient de demander à l’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, d’entamer une procédure de sanction.
 
En mars dernier, France Télécom s’était engagé, sur demande de l’Arcep, à louer de la fibre optique aux opérateurs alternatifs afin de relier leurs propres réseaux aux répartiteurs distants et de relancer la concurrence dans certaines zones délaissées. Problème : France Télécom, qui avait stipulé qu’avant toute cession, une disponibilité suffisante de fibres dans son réseau devait être requise, se réfugie derrière cette clause, et répugne à louer à ses concurrents les réseaux demandés. A ce sujet, un porte-parole de l’opérateur a en effet rappelé qu’il « n’a jamais été dit qu’on allait donner une garantie de taux de disponibilité ». De plus, a-t-il ajouté, la demande de Free était « dans le cadre de la constitution d’un réseau, pour relier des centraux de second niveau entre eux. Or, notre offre sert à dégrouper ».
 
En contrecarrant ainsi les tentatives de Free qui souhaitait remplacer d’ici fin 2007 les derniers liens POP-NRA et augmenter le nombre de sites à son réseau, France Télécom montre sa volonté de maîtriser seul la technologie de la fibre optique qui permet l’accès au très haut débit. Tout du moins jusqu'à sa rentabilisation.
 
(Atelier groupe BNP Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas