France Télécom se lance dans la co-production de films

Par 08 novembre 2006

France Telecom se prend pour Spielberg. L'opérateur historique vient d'annoncer la prochaine mise en place d'une filiale dédiée à l'investissement dans les droits cinématographiques français et...

France Telecom se prend pour Spielberg. L'opérateur historique vient d'annoncer la prochaine mise en place d'une filiale dédiée à l'investissement dans les droits cinématographiques français et européens. Principal objectif : co-produire 10 à 15 œuvres cinématographiques par an.
 
France Télécom, qui souhaite travailler avec les acteurs du secteur, établira des contacts avec les producteurs et les distributeurs indépendants.
 
Pour concrétiser son projet, la société a fait appel à Frédérique Dumas, une productrice indépendante qui compte à son actif les films No Man's Land ou encore Doberman. Elle sera chargée de mettre en place la structure pour début 2007 et de constituer une équipe.
 
Pourquoi un tel projet ? Selon Didier Lombard, président directeur général de France Télécom, cette marche vers la co-production s'inscrit "en faveur de la diversité culturelle et de son financement".
 
Autre objectif : passer d'une logique d'accès aux réseaux à une logique d'accès aux services. Cette stratégie a déjà été initiée avec les services de contenus audiovisuels sur Internet, le mobile et la télévision proposés par Orange.
 
Pour ces offres, l'opérateur se contentait jusqu'à présent d'acquérir des droits de diffusion. Cette nouvelle filiale marque un réel tournant dans la politique du groupe. Celui-ci, cependant, n'a pas fait mention de l'utilisation qu'il pourrait faire des œuvres ni d'une éventuelle diffusion immédiate sur son service de VOD ou sur les mobiles. A suivre !
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 08/11/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas