France Télécom se porte candidat aux Pays-Bas pour l'obtention d'une

Par 18 septembre 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

licence de téléphonie mobile. Le consortium composé de France Télécom, Rabobank, ABN-Amro et DT-Mobil "n'est pas encore contractuellement formé, mais toutes les parties sont tombées d'accord pour al...

licence de téléphonie mobile. Le consortium composé de France Télécom,
Rabobank, ABN-Amro et DT-Mobil "n'est pas encore contractuellement formé,
mais toutes les parties sont tombées d'accord pour allier leurs forces.
Nous sommes d'ailleurs ouverts à d'autres partenaires, à condition qu'ils
apportent une valeur ajoutée". Ayant entamé des négociations, France
Télécom et DT-Mobil sont sur le point d'aboutir à un accord pour pouvoir
participer à la vente aux enchères qui sera lancé fin octobre par le
gouvernement néerlandais pour deux licences de télécommunications : la
fréquence DCS 1800 très performante en milieu urbain et une fréquence de
GSM étendue. KPN (PTT néerlandaises) plus d'un million d'abonnés et
Libertel (plus de 300 000 abonnés) se partagent actuellement le marché
néerlandais des portables. Si aujourd'hui, 9 % des Néerlandais utilisent
un téléphone cellulaire, ils seront 30 % en 2000. Selon la presse
néerlandaise, France Télécom serait intéressé également par le rachat de
Vision Networks, filiale à 100 % des PTT néerlandaises. Cette année, son
chiffre d'affaires devrait atteindre 500 millions de florins. KPN précise
"nous avons invité plusieurs acquéreurs potentiels pour les les
discussions. L'opération doit être bouclée au 1er juillet 1998".
(Les Echos - 18/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas