France Télécom s'envole: 13,1 milliards d'euros de CA au troisième trimestre

Par 26 octobre 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Au troisième trimestre 2006, France Télécom a dégagé un chiffre d'affaires de 13,1 milliards d'euros. Et côté activité, l'opérateur affiche une hausse de 8,9% en données historiques. Raison...

Au troisième trimestre 2006, France Télécom a dégagé un chiffre d'affaires de 13,1 milliards d'euros. Et côté activité, l'opérateur affiche une hausse de 8,9 % en données historiques. Raison avancée de cette embellie : les dernières acquisitions de la société, parmi lesquelles le rachat d'Amena.
Autre bonne nouvelle : la marge brute opérationnelle affiche + 3,5 %, passant de 4 720 millions d'euros à 4 884 millions. Et la marge opérationnelle se replie de 3,5 % par rapport à l'année précédente, suite à une hausse de 5,9 % des charges, établissant le taux de marge brute opérationnelle à 37,4 % contre 39,2 % au troisième trimestre 2005.
Ces résultats dépassent les objectifs annoncés par l'opérateur. Selon des analystes de Reuters, une baisse de 1.9 % de la marge brute était attendue, ainsi qu'un chiffre d'affaires en progression de 4,9 %.
Qu'est ce qui explique cette embellie ? Pour l'opérateur, ces résultats sont le fruit de sa politique d'acquisition. En rachetant l'opérateur mobile espagnol Amena, le français a pu stimuler ses ventes dans la téléphonie mobile. A base comparable, le C.A était estimé en hausse de 1,2 %. Quant à la vente de sa participation de 54 % dans les Pages Jaunes, finalisée le 11 octobre, elle permettra de réduire la dette du groupe.
Si le directeur financier du groupe, Gérard Pelissier, a annoncé viser pour la fin de l'année 2006 les 7 milliards d'euros de cash flow organique, il a également rappelé qu'il serait difficile pour France Télécom de tenir son objectif de croissance organique de 2 %.
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/10/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas