France Télécom encore et toujours dynamisé par ses activités mobiles

Par 14 février 2005
Mots-clés : Digital Working, Europe

Encore une fois, France Télécom peut saluer le dynamisme de ses activités de téléphonie mobile et Internet. Le groupe vient d'annoncer un chiffre d'affaires annuel de 47,2 milliards d'euros, en...

Encore une fois, France Télécom peut saluer le dynamisme de ses activités de téléphonie mobile et Internet. Le groupe vient d'annoncer un chiffre d'affaires annuel de 47,2 milliards d'euros , en progression de 4,1 % par rapport à 2003. Son résultat s'affiche à 2,8 milliards d'euros et sa dette continue à se réduire puisqu'elle n'est 'plus que de 43,9 milliards d'euros.

Les activités mobiles continuent de se distinguer : avec elles, le groupe recense 63,3 millions de clients (dont 54 millions de clients Orange ). Leur nombre est en hausse de 14 % cette année. La filiale de téléphonie mobile a réalisé un chiffre d'affaires de 19,7 milliards d'euros, en hausse de 10,4 %. Une réussite qui pour partie trouve son explication dans la croissance des services dits 'non-voix', particulièrement rémunérateurs : en hausse de 26 %, ils représentent aujourd'hui 14,6 % des ventes du réseau en 2004.

Côté Wanadoo , France Télécom a annoncé 6,3 millions de lignes ADSL en France et la commercialisation de 260 000 Livebox. Le haut débit : voilà de quoi endiguer un peu l'érosion des revenus de France Télécom sur la téléphonie fixe. Dans ce domaine, le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 3,7 % et plombe la progression de la division 'Fixe, Distribution, Réseaux, Grande Comptes et Opérateurs', qui recule de 0,3 %.

En ce qui concerne l'activité Entreprises de France Télécom, Equant fait figure de bras cassé : avec un chiffre d'affaires une fois de plus en recul (de 1,2 % cette fois), l'opérateur enregistre une perte de 274 millions d'euros.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/02/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas