France Télécom va expérimenter des réseaux ADSL au Mans et à Nice.

Par 11 février 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Au cours de la première quinzaine de mars, France Télécom va lancer sur l'agglomération du Mans "une extension d'expérimentation de l'ADSL". L'ART a autorisé le lancement de cette innovation qui p...

Au cours de la première quinzaine de mars, France Télécom va lancer sur
l'agglomération du Mans "une extension d'expérimentation de l'ADSL". L'ART
a autorisé le lancement de cette innovation qui permet de proposer, via
les lignes téléphonique existantes, un accès Internet à haut débit.
Baptisé "Wanadoo Netissimo", ce service sera proposé dans le même temps à
Nice.
Des opérateurs (la Lyonnaise des Eaux au Mans et Numéricâble à Nice)
proposent déjà dans ces deux villes un accès haut débit à Internet via le
câble. Proposant lui aussi de l'Internet sur le câble dans certaines
villes, France Télécom cherche à développer une alternative dans les
villes où il n'est pas câblo-opérateur, notamment à Paris.

Wanadoo Netissimo sera, dans un premier temps, limité à 400 clients dans
chaque ville, au prix d'environ 300 F par mois pour les particuliers et 1
000 F pour les entreprises.
Des équipements ADSL (modems) sont installés par l'opérateur dans les
autocommutateurs les plus proches des abonnés (moins de 3 km) pour
maintenir un débit important. Utilisant les lignes téléphoniques
existantes, il emprunte des fréquences inutilisées pour la transmission
vocale. Cela permet des débits descendants de 1 mégabit par seconde et
remontants de 256 kilobits par seconde.
(Les Echos - 11/02/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas