France Télécom veut sortir trois milliards d'euros pour l'achat d'Amena

Par 31 août 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

L'opérateur historique France Télécom vient d'annoncer une augmentation de capital de trois milliards d'euros pour financer une partie de l'acquisition de l'opérateur mobile espagnol Amena...

L'opérateur historique France Télécom vient d'annoncer une augmentation de capital de trois milliards d'euros pour financer une partie de l'acquisition de l'opérateur mobile espagnol Amena, conclue en juillet. L'émission et la cotation des actions nouvelles, dont le nombre maximum représente 5,2 % du capital social et des droits de vote après l'augmentation de capital, devraient intervenir le 26 septembre.
L'augmentation de capital se fera via l'émission de bons de souscription d'action (BSA). Les actionnaires de France Télécom recevront un bon par action détenue, et 37 BSA donneront le droit de souscrire à deux nouvelles actions pour un prix unitaire de 22,63 euros.
L'Etat, qui détient 34,9 % du capital de France Télécom (notamment par l'intermédiaire de l'Erap, établissement public national à caractère public et commercial) a exprimé son intention de ne pas exercer les bons de souscription qu'il recevra. Sa part descendra donc à 33,1 %, juste en dessous des 33,33 % nécessaires pour garantir une minorité de blocage.
France Télécom avait annoncé en juillet l'acquisition de 80 % d'Anema, troisième opérateur mobile espagnol, pour 6,4 milliards d'euros en numéraire. Le solde de 3,4 milliards d'euros devrait être financé par la trésorerie de France Télécom et ses lignes de crédit existantes, garanties par les banques.
(Atelier groupe BNP Paribas - 31/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas