La France est toujours en retard en matière de pénétration d’Internet

Par 21 mars 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA), 7 116 500 comptes individuels d’accès à Internet étaient ouverts en France ...

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA), 7 116 500 comptes individuels d’accès à Internet étaient ouverts en France au 31 décembre 2001 (+ 798 500 en trois mois), dont 601 500 comptes haut débit ADSL et câble (+ 181 500 en trois mois). Le marché de l’accès Internet dans son ensemble progresse de façon satisfaisante. Le nombre d’heures de connexion mensuelles en bas débit est passé de 69 072 000 en septembre 2001 à 73 640 000 en décembre 2001 (+ 4 568 000 h). Le nombre de sites personnels hébergés par les membres de l’AFA atteint 2 833 000 en décembre 2001, contre 2 532 000 en septembre 2001 (+ 301 000). Le nombre de mèls émis en une journée, le 9 janvier 2002, s’élève à 5 486 000 (5 006 000 le 3 octobre 2001). Toutefois, la France continue à faire moins bien que ses partenaires européens en matière de pénétration d’Internet. En effet, selon la Commission Européenne, 30,1 % seulement des foyers français étaient connectés fin 2001, contre une moyenne européenne de 37,7 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/03/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas