Free s'installe à la seconde place du marché de l'ADSL français

Par 08 février 2007
Mots-clés : Smart city

Malgré de bons résultats et un total de 2.17 millions d'abonnés, Neuf Cegetel doit céder la place à Free. La filiale d'Iliad, qui vient de publier ses résultats pour 2006, annonce un chiffre...

Malgré de bons résultats et un total de 2.17 millions d'abonnés, Neuf Cegetel doit céder la place à Free. La filiale d'Iliad, qui vient de publier ses résultats pour 2006, annonce un chiffre d'affaires de 950 millions d'euros sur l'année contre 724.2 millions en 2005, soit une hausse de 31.2%. Et côté abonnés, Free revendique 2.27 millions de souscripteurs au 31 décembre 2006, contre 1.59 million fin 2005.
 
Grâce à cette croissance de 43% de son parc de clients, l'opérateur occupe désormais 19% du marché du haut débit et devient le numéro deux du marché de l'ADSL derrière Orange (49.4%) et devant Neuf Cegetel (18.1%).
 
Le FAI, qui conforte également avec ces résultats sa position de premier opérateur alternatif, enregistre sur la période octobre/décembre 2006 son meilleur taux de recrutement trimestriel, avec 202 000 nouveaux abonnés.
 
Fin 2006, 75.9% des abonnés de l'opérateur alternatif étaient dégroupés, dont 58% totalement. Et le FAI souligne qu'à cette même date, la quasi-totalité des clients disposaient de la Freebox.
 
En ce qui concerne son chiffre d'affaires, l'opérateur peut également se réjouir. Sur un total de 950 millions d'euros, 842.2 millions proviennent de ses activités haut débit, représentant une hausse de 45% par rapport à 2005. Et grâce à ses services de vidéo à la demande, son revenu moyen mensuel par abonné a augmenté, pour atteindre 34.50 euros.
 
Pour 2007, Free, qui entreprend cette année le déploiement de son réseau parisien en fibre optique, vise les 2.8 millions d'abonnés.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 08/02/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas