Freemove : Le club des quatre opérateurs européens est lancé

Par 30 mars 2004
Mots-clés : Digital Working, Europe

Telecom Italia Mobile, T-Mobile, Telefonica Moviles et Orange ont annoncé le nom de leur alliance commerciale : ce sera Freemove. Il y a maintenant presque un an que la création de ce partenariat...

Telecom Italia Mobile, T-Mobile, Telefonica Moviles et Orange ont annoncé le nom de leur alliance commerciale : ce sera Freemove. Il y a maintenant presque un an que la création de ce partenariat était prévue par les trois premiers, vite rejoints par Orange en août 2003. Les quatre opérateurs de téléphonie mobile s’adresseront ensemble à quelque 230 millions d’abonnés dans le monde.

L’objectif de Freemove est de faciliter et de populariser le roaming, c’est-à-dire l’utilisation à l’étranger de son téléphone portable. Aujourd’hui, l’abonné Orange qui est en voyage d’affaires Outre-Rhin évite de téléphoner et de recevoir des communications ; il opte plutôt pour l’écoute de ses messages de temps en temps et le rappel de ses correspondants depuis une ligne fixe locale.

Pour changer cette habitude, les opérateurs vont devoir faire quelques sacrifices sur les prix (ceux-ci ne seront rendus publics que dans quelques semaines). Objectif à atteindre : une progression de 10 % des appels en roaming, chaque année jusqu’en 2007. Les quatre opérateurs peuvent d’ores et déjà s’attendre à un intérêt marqué pour leur nouvelle offre de la part des entreprises dont les salariés voyagent en Europe.

Autre avantage de Freemove, pour chacun des opérateurs impliqués, le pied-de-nez au titanesque Vodafone, premier opérateur de téléphonie mobile en Europe. Vodafone qui dispose d’une participation majoritaire dans de nombreux opérateurs locaux d’Europe, et montre aujourd’hui son appétit pour le français SFR.

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas