La fusion Lycos avec USA Networks suscite de plus en plus d'opposition.

Par 10 mars 1999
Mots-clés : Smart city

David Wetherell, le président de CMGI, le plus gros actionnaire de Lycos (20 % du capital) vient d'annoncer sa démission du conseil d'administration de Lycos pour protester contre la fusion avec U...

David Wetherell, le président de CMGI, le plus gros actionnaire de Lycos
(20 % du capital) vient d'annoncer sa démission du conseil
d'administration de Lycos pour protester contre la fusion avec USA
Networks "Après plus ample considération, j'estime que les termes de la
transaction USA Networks-Lycos sont inadéquats pour les actionnaires; En
conséquence, je démissionne du conseil d'administration de Lycos pour être
libre d'explorer les meilleurs options disponibles pour les actionnaires
de Lycos, y compris que Lycos reste indépendant".
Déçu par la réaction de Wall Street jugeant que cette transaction ne
valorise pas suffisamment Lycos, David Wetherelle avait tenté d'infléchir
le patron de USA Networks, Barry Diller pour qu'il améliore son offre, ce
que ce dernier a refusé.
(Le Figaro - Les Echos - 10/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas