Fusion PeopleSoft / J.D. Edwards : c’est parti !

Par 20 juin 2003

Les échanges d’actions ont commencé entre deux spécialistes des logiciels d’entreprise, J.D. Edwards et PeopleSoft. Ce dernier avait annoncé au début du mois la possibilité de racheter J.D. ...

Les échanges d’actions ont commencé entre deux spécialistes des logiciels d’entreprise, J.D. Edwards et PeopleSoft. Ce dernier avait annoncé au début du mois la possibilité de racheter J.D. Edwards, mais l’offre publique d’achat (OPA) lancée par Oracle sur PeopleSoft faisait craindre que cette opération n’ait plus lieu. Il n’en est finalement rien, la fusion est donc en route, même s’il est possible que son déclenchement ait été un peu précipité.

Par ailleurs, le conseil d’administration de PeopleSoft serait sur le point de rejeter l’OPA hostile d’Oracle au motif qu’une réunion des deux sociétés porterait atteinte à la législation antitrust, selon le Washington post. L’éditeur d’ERP tente de rassurer ses clients et de les empêcher de partir à la concurrence, SAP, premier éditeur de progiciels au monde, ayant annoncé qu’il était prêt à les accueillir.

Le marché des progiciels ne se porte d’ailleurs que moyennement, selon le cabinet d’études technologiques Gartner, et tous ces chambardements ne sont pas là pour arranger la situation. Il s’est en effet contracté de 9 % en 2002, passant de 5,5 milliards de dollars en 2001 à 5 milliards de dollars l’année suivante.

SAP reste le leader mondial du secteur, avec plus de 25 % de part de marché, devant Oracle, 7 %, Sage, 5,4 % et Microsoft 4,9 %. Oracle et PeopleSoft, dont le résultat n’a pas été révélé, ont perdu du terrain par rapport à leur concurrent, tandis que Microsoft, sage et SAP ont gagné des parts de marché.

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/06/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas