Fusion ratifiée entre les activités fixes de Cegetel et Télécom Développement

Par 09 juillet 2003
Mots-clés : Digital Working

Après une année de concentration particulièrement forte dans le secteur des opérateurs alternatifs, où le fournisseur de bande passante LDCom (filiale du groupe Louis Dreyfus) a racheté plusieurs ...

Après une année de concentration particulièrement forte dans le secteur des opérateurs alternatifs, où le fournisseur de bande passante LDCom (filiale du groupe Louis Dreyfus) a racheté plusieurs de ses anciens clients (Kaptech, Belgacom France, Firstmark,…), les regards étaient fixés sur les activités de Télécom Développement (TD).

Filiale de Cegetel et de la SNCF, cette dernière réalisait 80 % de son chiffre d’affaires avec un seul client : les activités fixes de Cegetel. Un temps sollicitée par LDCom, ces dernières doivent être mariée à TD, au sein d’un groupe détenu cette fois à 65 % par Cegetel et 35 % par la SNCF, contre une répartition à 50/50 auparavant. Le conseil d’administration de la SNCF qui se tient aujourd’hui même, devrait normalement ratifier cette décision.

Par ailleurs, TD a annoncé qu’il comptait investir 150 millions d’euros dans l’ADSL pour alimenter toutes les villes métropolitaines de plus de 30 000 habitants. C’est un tiers de plus que le groupe LDCom qui, après avoir investi 2 milliards d’euros pour la création de son réseau, annonçait en début d’année investir 100 millions d’euros supplémentaires sur deux ans (2002-2003), afin d’élargir la couverture DSL de celui-ci.

(Atelier groupe BNP Paribas – 09/07/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas