Avant sa fusion avec Snecma, Sagem publie des résultats honorables

Par 17 février 2005

L'industriel français Sagem, qui se prépare à une fusion avec le groupe Snecma, vient de publier des résultats 2004 supérieurs aux objectifs qu'il avait annoncés en juillet dernier. Son chiffre...

L'industriel français Sagem, qui se prépare à une fusion avec le groupe Snecma, vient de publier des résultats 2004 supérieurs aux objectifs qu'il avait annoncés en juillet dernier. Son chiffre d'affaires s'établit à 3 570 millions d'euros , pour un résultat d'exploitation en hausse de 22,1 %, à 205,7 millions d'euros.

Le groupe a dégagé un bénéfice net de 134,2 millions , en progression de 11,8 % par rapport aux résultats 2003 (105,7 millions d'euros). La branche de téléphonie mobile a été particulièrement dynamique, avec un chiffre d'affaires en progression de 18,2 % sur celui de 2003, à 1,28 milliard d'euros. Le nombre de terminaux vendus s'élève à 15 millions. Des résultats qui valent à Sagem de demeurer le n°1 du secteur en France, et de se hisser au 7 ème rang mondial.

Le chiffre d'affaires des terminaux résidentiels et haut débit a progressé de 11,3 % en 2004 pour s'établir à 1 131,5 millions d'euros. Le groupe a vendu plus de 3 millions de passerelles résidentielles ADSL en 2004.

Dans la branche défense et sécurité , Sagem a dégagé un chiffre d'affaires de 1 161,6 millions d'euros, en progression de 7,2 % sur un an. L'activité défense et aéronautique a été particulièrement dynamique, avec une croissance est de 18,9 % en 2004. A l'annonce de ses résultats, Sagem a notamment insisté sur deux contrats primordiaux : celui pour l'équipement du soldat futur et un autre remporté auprès d'Airbus pour le développement des systèmes d'information à bord de l'A380.

Dans le domaine de la biométrie , Sagem s'est distingué plusieurs fois cette année, en remportant des contrats avec le Royaume-Uni (systèmes de reconnaissance par empreintes digitales pour la police, identification par l'iris de voyageurs pour les Aéroports britanniques ), avec l'Australie (reconnaissance du visage), les Pays-Bas ( passeports multibiométriques ) et les Aéroports de Paris (contrôle d'accès des personnels).

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/02/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas