Galileo joue la carte commerciale sur mobile

Par 10 juin 2009
Mots-clés : Smart city

Le système de positionnement européen fait ses premiers pas dans l'industrie mobile : il localisera les magasins et lieux susceptibles d'intéresser les utilisateurs de l'application AllAroundMe.

En vue de son entrée sur le marché, le système de positionnement européen Galileo cherche ses premiers usages commerciaux. L'un d'eux sera la géolocalisation sur mobile. L'Agence Spatiale Européenne (ESA) a ainsi favorisé, à travers son incubateur néerlandais, le développement technique d'une application de localisation de services, AllAroundMe. "Ce module est l'occasion pour l'ESA d'intégrer Galileo dans de véritables projets commerciaux", précise à ce sujet Reza Ladchartabi, responsable des activités commerciales de Mobzili, le développeur de l'application, à L'Atelier.
Une application tournée vers l'Europe
Si la première mouture fonctionne grâce à une combinaison du GPS et de repérage par réseau terrestre (GSM et 3G), le système est prêt à migrer sur Galileo dès son lancement. AllAroundMe propose des informations sur les magasins, les monuments, les horaires de bus etc. à la demande de ses usagers. Son intérêt est qu'elle est capable d'apprendre des habitudes de l'utilisateur pour lui donner des informations en temps réel mieux ciblées à chaque utilisation. L'application donne le choix entre quatre parties : amusement (rechercher un concert ou un événement), magasin, "where to be" (les choses à ne pas rater comme une soirée, un restaurant etc.).
Des informations mises à jour en continu
Et enfin les endroits à visiter (théâtre, monuments, musée). Les informations sont issues de partenariats entre Mobzili, des entreprises privées ou des sites Internet d'information et les pouvoirs publics. "La base de donnée de Mobzili est mise continuellement à jour en échange de la visibilité que leur donne AllAroundMe" précise Reza Ladchartabi. Les paramètres de base de l'application sont automatiquement centrés sur l'utilisateur et son environnement quotidien. "Toutefois il est possible de demander des informations sur d'autres villes". L'application est pour le moment limitée aux Pays Bas, mais son ambition est de s'étendre rapidement à l'ensemble de l'Union européenne.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas