La gamification dynamise les procédures laborieuses

Par 06 janvier 2014 1 commentaire
Gamification_L'Atelier

Le projet Chekofv exploite les capacités ludiques de la gamification pour rendre plus attractive et intuitive la vérification logicielle.

La gamification n'est pas seulement un outil destiné à l'amélioration des stratégies commerciales mais peut aussi, au sein du processus de production, permettre de redynamiser certaines tâches considérées comme ingrates ou fastidieuses. Le think tank du SRI International a ainsi cherché à exploiter au mieux les perspectives offertes par la gamification des tâches en l'appliquant à la vérification des codes logiciels. En collaboration avec l'Université de Californie a ainsi été créé le projet Chekofv (Crowd-sourced Help with Emergent Knowledge for Optimized Formal Verification) dont le puzzle Xylem, jeu développé à destination des supports tablettes permettant à l'utilisateur, sous couvert de jeu de réflexion, de vérifier la qualité d’un software et ainsi faciliter le travail des programmateurs.

Comparateur de floraphase

Le jeu est situé dans l'île imaginaire de Miraflora où le joueur, botaniste et aventurier  est envoyé afin d'en découvrir la flore abondante et mystérieuse. Dans la réalité, il s'agit ainsi d'un puzzle mettant en jeu la reconnaissance de diverses plantes grâce à un comparateur des différents caractéristiques de celles-ci. Il s'agit en fait pour le joueur de découvrir les relations mathématiques entre les plantes."Des parties de codes sont dissimulées dans le jeu où il est possible d’identifier de nouvelles plantes en fonction de leur comportement; plus ces comportements spécifiques sont identifiés, plus les parties du code sont vérifiées, assurant ainsi le bon fonctionnement du logiciel” explique John Murray, responsable du programme. Jeu communautaire, tous les joueurs explorent une même île, offrant aux développeurs une information de plus en plus riche sur le comportement du code au fil des heures de jeu. "Le fait de trouver des invariants de boucle dans les logiciels est un concept très difficile à faire intégrer aux étudiants en sciences informatiques; en le transformant en jeu, cela devient quelque chose qu'une personne non-entraînée avec des compétences basiques en mathématiques peut effectuer." explique Jim Whitehead, le chef du projet Xylem.

Ludification

Le principe de gamification permet ainsi de transformer des tâches par essence extrêmement complexes et difficiles en simples jeux en réduisant ces processus à des actions simples. Dans le cas de Xylem il s'agit ainsi de chercher à décomposer la recherche de boucle en acte simple, celui de comparer des plantes. En corrélation avec cette simplification, la gamification, via le crowd sourcing, permet de bénéficier d'une quantité d'information sans cesse croissante. Patrick Lincoln, Directeur du Laboratoire de Sciences Informatiques du think tank SRI International, explique ainsi que "Le Projet Chekofv est un programme de recherche agressive qui répond à ces problèmes de complexité logicielle via des voies hautement innovantes." Celui-ci continue, "En rendant la vérification formelle logicielle plus accessible et ludique, beaucoup plus de gens peuvent aider à améliorer la sécurité de logiciels cruciaux simplement en jouant au jeu Xylem." Le jeu, déjà disponible gratuitement sur l'Itunes store, devrait l'être de même sous Android dans les mois qui viennent.

 

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,
merci pour cet article sur le même sujet je vous invite à consulter ce blog: http://blog.rocketfid.com/ qui recoupe des retours d'experience de Gamification de site internet.

Soumis par Pierre D. (non vérifié) - le 06 janvier 2014 à 21h26

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas