Les geeks aussi peuvent rencontrer l’amour sur la Toile

Par 10 avril 2012 2 commentaires
geekmemore

Finies les soirées seuls devant un écran d’ordinateur, désormais, les geeks peuvent se vanter d’avoir un site de rencontre rien que pour eux : Geekmemore. Au programme, discussions endiablées autour du dernier world of Warcraft avec une potentielle âme sœur, mais pas seulement.

Geekmemore.fr, c’est le dernier né des sites de rencontre et son
public est, comme vous l’avez compris, branché geekerie ! "Être un 
geek, ce n’est plus comme il y a quinze ans, ce n’est plus ringard", 
explique à L'Atelier Alexandre Levasseur, l’un des trois créateurs du 
site. 
L’idée lui est venue avec ses trois compères, lors d’une soirée entre
 amis. Il venait de montrer à l’un d’eux une vidéo de geekettes sexy 
qui parodiaient la chanteuse Katy Perry. Exit l’image de la geekette à 
lunettes et couverte d’acné. L’idée d’un site de rencontre pour geeks 
était né.

 Le 4 janvier dernier, le site était mis en ligne. En seulement deux 
mois, il y avait près de 25 000 inscrits. Qui doivent remplir une 
description détaillée. On ne renseigne pas seulement sa taille ou la 
couleur des yeux mais aussi les jeux vidéos préférés, les séries TV 
dont on ne peut pas se passer. En tout vingt-quatre catégories
 composent le profil des adhérents.



Lorsque c’est chose faite, un graphique indique aux nouveaux venus
 avec quels membres ils pourraient être en parfaite alchimie. "A 
l’inscription, c’est gratuit pour tout le monde. Par contre, si un
 geek a flashé sur une geekette, il doit payer une cotisation, mais 
c’est plus symbolique que pour faire du profit", assure Alexandre 
Levasseur. Si le geek s’inscrit pour six mois, il paiera son
 abonnement 4,99 euros par mois par exemple.

 Voilà pour le concept sur la rencontre en elle-même.

Mais pour 
intéresser sur le long terme, les fondateurs ont décidé de ne pas 
miser uniquement sur la mise en relation. Du coup, le site agrège les 
flux RSS de sites partenaires comme Comics blog, Manga sanctuary ou
 encore Série live, en fonction de ce que l’utilisateur aime dans son
 profil. Mais ce n’est pas tout. "Nous avons cherché à éditorialiser le
 site au maximum. En plus du flux RSS, et d'un top actu, nous avons 
lancé  une web tv, et une playlist youtube". Et une geekmap a aussi 
été mise en place. Elle permet à chaque geek de repérer où se trouve 
la geekette qui correspond à ses critères. Histoire que la rencontre
 ne soit pas que virtuelle !



Les créateurs ont aussi pensé à valoriser les membres les plus actifs
 de Geekmemore. Ainsi, plus ils passent de temps derrière leur écran 
sur le site, plus ils gagnent des points. Un classement est effectué
 et le plus valeureux gagne des surprises. 
"Rencontrer quelqu’un n’est pas le seul intérêt du site. 10 à 15% de 
nos membres viennent pour se faire des amis et non pas chercher l’âme 
sœur. C’est ce que nous voulons, créer une véritable communauté", 
explique Alexandre Levasseur.



Les créateurs du site pensent aussi à l’application mobile, mais pour
l’instant, elle s’avère un peu trop onéreuse. "Les coûts de
 développement sont pharaoniques. Nous misons donc tout sur le site 
pour l’instant". Alexandre Levasseur et ses
 trois amis ont donc du chemin à parcourir. Dans quelques mois, ils espèrent pouvoir rentabiliser leur idée. Il faudra 
donc attendre avant de voir apparaître GeekMeMore sur nos écrans
 mobiles.

Haut de page

2 Commentaires

Merci pour cet article intéressant; je vais aller découvrir plus en détail de quoi il retourne.

Néanmoins, j'ai relevé 2 petites fautes de frappes: dans la citation du troisième paragraphe, il manque 2 espaces: "Nous avons cherché à éditorialiser le
site au maximum. En plus du flux RSS, et d'un top actu, nous avons
lancé une web tv, et une playlist youtube".

Soumis par Agenda Du Geek (non vérifié) - le 11 avril 2012 à 10h29

Merci beaucoup de l'attention que vous portez à nos articles. Bonne lecture et bonne découverte de Geekmemore!

Soumis par Marion Auvray (non vérifié) - le 12 avril 2012 à 09h55

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas