La gendarmerie adopte Firefox et Thunderbird

Par 05 janvier 2006
Mots-clés : Amérique du Nord

Après avoir adopté la suite bureautique libre (et gratuite) OpenOffice.org, la Gendarmerie nationale vient de faire savoir qu'une nouvelle migration vers l'univers de l'Open Source était en route...

Après avoir adopté la suite bureautique libre (et gratuite) OpenOffice.org, la Gendarmerie nationale vient de faire savoir qu'une nouvelle migration vers l'univers de l'Open Source était en route dans ses locaux ! Désormais, la Gendarmerie utilisera Firefox en guise de navigateur Web et Thunderbird comme logiciel de messagerie. Raisons invoquées : coût, sécurité et interopérabilité.

Cette migration, annoncée par le général Brachet, sous-directeur des télécommunications et de l'informatique de la direction générale de la Gendarmerie Nationale, dans le magazine Linux Pratique , touchera pour le navigateur Firefox les 70 000 postes informatiques de la Gendarmerie nationale, et devrait être complétée d'ici fin 2006.

Quant à Thunderbird, autre application phare éditée par la fondation Mozilla, 45 000 postes sont concernés. "Notre première préoccupation est de migrer toutes les couches hautes du poste de travail vers le logiciel libre pour être indépendant du système d'exploitation", indique le général Brachet à Linux Pratique .

Principales motivations, outre la réduction des coûts : l'interopérabilité, l'indépendance vis-à-vis des interfaces propriétaires, et le respect des standards du Web : "Lorsque la Gendarmerie délivrera ses applications, soit aux acteurs de la sécurité intérieure, soit demain au citoyen via Internet, elle n'imposera pas à l'interlocuteur une plate-forme ou un éditeur particulier", explique ainsi le représentant de la Gendarmerie. Une démarche qui n'est pas sans rappeler celle entreprise par l'Etat du Massachusetts , désireux de se tourner vers des logiciels compatibles avec le format ouvert OpenDocument en lieu et place des solutions propriétaires de Microsoft.

Un choix dont se félicite Tristan Nitot, président de Mozilla Europe, sur son blog, Standblog : " C'est un immense plaisir que de voir ce projet important être enfin révélé au public, et de voir que la Gendarmerie Nationale fait preuve d'une grande compréhension du Libre et des standards du Web. Elle les utilise et contribue à leur développement, en fournissant du code Libre à la communauté et en communiquant sur ses usages".

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/01/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas