La généralisation du logiciel libre à Paris n'est pas pour aujourd'hui

Par 09 février 2005
Mots-clés : Europe

L'entrée fracassante du logiciel libre dans l'enceinte parisienne n'est pas pour tout de suite ! La mairie de Paris, après avoir tergiversé longtemps sur une migration totale vers Linux et un...

L'entrée fracassante du logiciel libre dans l'enceinte parisienne n'est pas pour tout de suite ! La mairie de Paris, après avoir tergiversé longtemps sur une migration totale vers Linux et un abandon des produits Microsoft, n'a finalement pas annoncé de grands bouleversements. Elle prévoit simplement le remplacement d'une partie des logiciels Microsoft aujourd'hui utilisés, mais cette mesure ne concerne pas la suite Office, le navigateur Internet Explorer ou encore la messagerie Outlook.

Bill Gates aura finalement eu raison de la mairie de Paris, à laquelle Microsoft avait proposé des réductions atteignant les 60% ! Pour autant, le groupe ne doit pas se reposer sur ses lauriers : le Conseil de Paris a fait savoir qu'il avait lancé l'adhésion de la ville à l'Addulact, l'Association des Développeurs et des Utilisateurs de Logiciels Libres pour les Administrations et les Collectivités Territoriales.

Via cet organisme, la mairie de Paris mettra dorénavant Microsoft en compétition avec les acteurs du logiciel libre, dont elle recueillera les propositions pour certaines de ses applications internes.

(Atelier groupe BNP Paribas - 09/02/2005 )

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas