Génération haut débit

Par 31 octobre 2002
Mots-clés : Digital Working

Ipsos-Médiangles a réalisé de mai à septembre 2002 une étude en souscription pour analyser les spécificités du marché haut débit par rapport à celui du bas débit, auprès de 37 710 internautes ...

Ipsos-Médiangles a réalisé de mai à septembre 2002 une étude en souscription pour analyser les spécificités du marché haut débit par rapport à celui du bas débit, auprès de 37 710 internautes connectés à domicile, dont 7 430 disposant d’une liaison haut débit. 20 % des internautes à domicile disposent d’une connexion haut débit, soit 2,3 millions d’utilisateurs. L’ADSL représente 12 % des connectés à domicile, le câble 8 %. Les 15 – 24 ans représentent 23 % des connectés haut débit, contre 18 % des connectés bas débit. 44 % des connectés haut débit sont des femmes, contre 38 % des connectés bas débit. 40 % sont des franciliens, contre 23 %. Les Csp+ et les Csp- sont équipés de haut débit en proportions équivalentes. 20 % des foyers équipés en haut débit possèdent des appareils photos numériques (contre 13 %), 18 % des lecteurs MP3 (contre 11 %), 62 % des graveurs de CD (contre 51 %) et 59 % un scanner (contre 55 %). Le haut débit touche plus fortement les plus anciens internautes ainsi que les internautes les plus récents, ayant intégré d’emblée le haut débit. Les connectés haut débit passent deux fois plus de temps environ sur Internet que les connectés bas débit. 45 % des connectés haut débit consultent le web plusieurs fois par jour, contre 24 % en moyenne parmi les internautes à domicile. 64 % des connectés haut débit utilisent leur messagerie tous les jours, contre 43 % des connectés bas débit. Les connectés haut débit pratiquent plus que la moyenne des opérations nécessitant un débit élevé : téléchargement MP3 (31 % contre 16 %), jeux en ligne (22 % contre 11 %), guides d’achat sur Internet (22 % contre 18 %) .... Dans l’ensemble, les connectés haut débit visitent plus souvent les sites marchands que les connectés bas débit. 23 % des connectés haut débit (contre 19 %) visitent les sites dédiés aux femmes. Les utilisateurs haut débit consultent beaucoup plus de sites à centres d’intérêt, avec un écart important concernant le cinéma (39 % contre 29 %), la musique (40 % contre 31 %), l’art (17 % contre 12 %), l’humour (27 % contre 22 %), les jeux vidéo (20 % contre 15 %). Les sites d’information général, d’actualité relative à l’informatique et à Internet sont davantage fréquentés par les connectés haut débit. Les connectés haut débit pratiquent plus d’opérations en moyenne nécessitant, soit un débit élevé, soit une connextion de plus longue durée. Parmi les écarts les plus significatifs, figurent l’écoute de la radio en ligne (32 % contre 17 %), le téléchargement de musique (35 % contre 17 %), le téléchargement de vidéo (22 % contre 8 %), la consultation de vidéo en ligne (20 % contre 7 %), la messagerie instantanée (33 % contre 21 %), la participation à un chat (28 % contre 18 %), le jeu en direct en réseau (19 % contre 9 %). 22 % des connectés haut débit ont envoyé un SMS à partir du web au cours des trente derniers jours, contre 15 % des connectés bas débit. 42 % des connectés haut débit ont réalisé un achat ou une commande en ligne au cours des six derniers mois, contre 35 % des connectés bas débit. 29 % des connectés haut débit ont acheté en ligne des voyages ou des billets de transport (20 % pour les connectés bas débit), 21 % du matériel informatique (contre 16 %). L’étude complète, sortie en octobre 2002, est disponible auprès d’Ipsos-Médiangles au prix de 3 900 euros HT. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 31/10/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas