Génération Y : cible prioritaire et sociale des stratégies marketing du secteur automobile

Par 27 août 2013 3 commentaires
génération Y

Toujours plus connectés et amateurs de réseaux sociaux, les fabricants automobiles cherchent à s’adapter de plus en plus aux comportements des acheteurs de la génération Y, qui représentent la cible idéale dans l’évolution des technologies embarquées.

Ayant entre 18 et 30 ans, les individus issus de la génération Y  représentent près de 40% des acquéreurs de voitures et à ce titre contribuent chaque année à hauteur de 200 milliards de dollars dans l’économie américaine. Cette montée en puissance nécessite toutefois d’être bien comprise par les constructeurs. C’est pour cette raison que le cabinet d’audit PwC a rendu un rapport tentant de décortiquer cette tendance, et tout particulièrement le penchant pour les réseaux sociaux de la part de ce nouveau consommateur,  et ce, afin de donner des conseils pour que les entreprises puisent s’adapter à ce changement.

Les réseaux sociaux en premier lieu

Ainsi, les nouveaux acheteurs d’automobiles se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux pour recueillir des commentaires, dénicher le modèle idéal et dévoiler leurs propres expériences d’achat. Les statistiques issues d’un récent sondage de Nielsen corroborent ce constat : 90% des sondés disent avoir confiance dans les recommandations publiées sur des médias sociaux, tandis que 71% d’entre eux affirment qu’ils sont plus susceptibles d’effectuer des achats lorsqu’ils sont parrainés. De plus, on remarque une accélération dans l’utilisation des médias sociaux avec 70% des consommateurs qui s’en servent pour consulter les avis de leurs pairs.

Les conseils pratiques d’adaptation

Au vu de ces changements, le rapport conseille aux marques d’automobiles d’établir une stratégie de vente sociale qui encourage les consommateurs à interagir avec les marques ou avec leurs réseaux personnels au cours de processus d’achat. Par conséquent, la vente sociale contribue à créer un écosystème digital connecté où les contenus sont co-créés par les marques et les consommateurs. Par ailleurs, les constructeurs peuvent compter sur le développement des applications multi-plateformes qui améliore les expériences de conduite, telles que la musique en streaming ou bien l’affichage des données de véhicule via smartphones. De même, elles pourront proposer des applications et des sites via lesquels les consommateurs pourront comparer les modèles, réserver des tests de conduite ou bien personnaliser leurs voitures.

 

Haut de page

3 Commentaires

Pure bullshit.

la génération Y achète des voitures d'occasion, certainement pas neuves.
ils n'ont pas d'argent pour cela, les pauvres.
Comme leurs aînés, ils achèteront des voitures d’occasion jusqu'à 40 ou 50 ans . je ne comprends pas que l'on puisse écrire de telles bêtises

Soumis par Pierre Prigent (non vérifié) - le 05 septembre 2013 à 00h13

Ca doit faire 6 ou 7 ans que la génération Y a entre 18 et 30 ans... On vieillit, on achète des familiales et on n'a pas le temps de s'occuper du web social plus que de nos enfants maintenant...

Soumis par Alexandra J (non vérifié) - le 11 septembre 2013 à 17h51

Je vous invite à lire cette chronique sur l'avenir du secteur automobile de demain.
http://www.atelier.net/trends/chronicles/barbares-bousculent-secteur-automobile_421295.

Soumis par Ruolin YANG (non vérifié) - le 18 septembre 2013 à 15h01

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas