Genesys Conferency présente ses résultats financiers trimestriels

Par 26 août 2002

Genesys Conferencing, spécialiste mondial des téléconférences, a réalisé au 2ème trimestre 2002 un chiffre d’affaires de 52,7 millions d’euros, contre 54 millions au 2ème trimestre 2001 (+ 2,5 %)....

Genesys Conferencing, spécialiste mondial des téléconférences, a réalisé au 2ème trimestre 2002 un chiffre d’affaires de 52,7 millions d’euros, contre 54 millions au 2ème trimestre 2001 (+ 2,5 %). Ce résultat est dû à l’affaiblissement du dollar américain et à la forte augmentation des services automatisés dont les prix à la minute sont plus bas. Le résultat avant intérêts, impôts, amortissements et provisions (EBITDA) et avant charges exceptionnelles, atteint 7,5 millions d’euros, contre 4,8 millions d’euros au 2ème trimestre 2001 (+ 56,8 %). Par rapport au 2ème trimestre 2001, le volume total des appels atteint 262 millions de minutes, en hausse de 39 %. Le déploiement continue des services automatisés augmente le volume de 114 %. Deux centres d’appels ont été fermés ainsi qu’un troisième en août. Au 2ème trimestre, la société a renégocié un contrat sur les appels longue distance aux Etats-Unis. Ce nouveau contrat devrait lui permettre de réaliser 1,9 million d’euros d’économies au 3ème trimestre 2002 et 2,3 millions d’euros au 4ème trimestre 2002. Genesys Meeting Center a atteint au 2ème trimestre les 120 000 sièges vendus. Depuis son lancement, Genesys Meeting Center est devenu le service de web conference connaissant la croissance la plus rapide au monde d’après le nombre de sièges vendus. Pour l’ensemble de 2002, la direction de la société révise ses prévisions. Les services automatisés devraient atteindre 60 à 65 % du chiffre d’affaires au 4ème trimestre, au lieu des 50 % prévus. Le chiffre d’affaires devrait se situer entre 200 et 210 millions d’euros au lieu des 230 à 205 millions d’euros prévus, en raison de l’accélération du déploiement des services automatisés et de l’évolution défavorable du change constatée au 2ème trimestre. L’EBITDA, hors charges exceptionnelles, devrait augmenter de 27 à 33 % à titre prévisionnel par rapport à 2001. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 26/08/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas