Génétiquement parlant, ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

Par 10 octobre 2008
Mots-clés : Europe

Ecoute ma voix écoute ma prière, écoute mon cœur qui bat laisse-toi faire, je t'en prie ne sois pas farouche, quand me viens l'eau à la bouche. Gainsbourg ? Oui oui, mais aussi la chanson du coton tige rèche qui va racler les cellules de bouche de millions d'anonymes. Pourquoi ? Parce que suspectés de crimes, parce qu'intéressants dans le cadre d'étude scientifique sur l'origine des populations. Mais aussi parce que tableau. Tableau dans les séries policières américaines, mais pas que.

Tableau dans les salons de France, être né sous l'signe de l'hexagone, c'est peut être pas c'qu'on fait d'mieux en c'moment, mais en tous cas c'est parfois amusant. Amusant de representer sa famille, son couple, ego, soi même en tableau post moderne (Mary-Noëlle pardonne moi pour l'approximation, finalement c'est peut être de l'abstrait ?).

Bref, merci myGeneimage.com, merci au français Helys.fr, merci à 23andme, merci à tous les gratteurs de bouche. Car avec un peu de chance, en grattant les cavités buccales de toute sa famille, on pourra rigoler en s'apercevant que tel n'est pas le fils de, ce genre de joyeusetés. La progrès ne s'arrête jamais. Et comme il ne s'arrête pas, autant l'examiner. D'où le lancement d'une étude (je ne sais plus où ni avec qui et je n'ai pas envie de rechercher, je suis en RTT) pour étudier (logique) les conséquences sociologiques de ces affichages et révélations généalogiques.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas