Géo-tagging et crowdsourcing aussi bénéfiques à la formation

Par 15 février 2010

Pour améliorer les modules d'enseignement collaboratifs, il ne faut pas mettre de côté des solutions liées à la géolocalisation ou qui combinent environnements on et off line.

Wikis, blogs et réseaux sociaux ne sont pas les seuls outils collaboratifs qui doivent être intégrés aux modules de formation dits 2.0. Voilà ce qui ressort d’une conférence, tenue à New York à l’occasion de la Social Media Week*, et qui a réuni professionnels de l’enseignement, étudiants et consultants spécialisés dans les techniques collaboratives. Plusieurs techniques ont ainsi été mises en avant. Comme le géo-tagging, système qui combine géolocalisation et informations spécifiques. En l’occurrence, cet outil pourrait servir, pour des étudiants comme pour des professionnels, à cibler une région particulière et obtenir des informations à propos de cette localité.
Favoriser les rapports entre le formateur et les apprenants
Ou pour localiser les travaux des salariés en fonction du service auxquels ils appartiennent. Selon le panel, les technologies de réalité augmentée et de crowdsourcing sur mobile doivent également être utilisées, mêlant applications off et on line au service de la formation. Par ailleurs, l’un des apports directs des techniques collaboratives est l’échange qu’elles favorisent entre les apprenants et leurs formateurs. "Il est essentiel de développer ces technologies à des fins éducatives, pour encourager l’engagement",explique Vineet Madam, de la société McGraw-Hill education, également présent lors de la conférence.
L’iPad pourrait favoriser l’usage d’outils collaboratifs
A noter : lors de la discussion, la question de l’impact de la tablette d’Apple sur le marché éducatif a été soulevée. Selon les intervenants, l’iPad pourrait permettre aux étudiants de rassembler l’ensemble de leurs ouvrages universitaires, tout en les amenant à privilégier différents outils collaboratifs. « Chercher à capturer l’esprit de la formation collaborative, en réunissant des experts de l’éducation, des médias, du marketing, des nouvelles technologies et du journalisme », tel était l’enjeu de la conférence, selon Kathleen King, professeur à l’université de Fordham, ayant participé aux travaux.
(*) Une semaine de rencontres dédiées aux médias sociaux, qui s’est récemment tenue à New York.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas