Geofeedia prend le parti d’une analyse du Big Data centrée sur la géolocalisation

Par 16 octobre 2014
geofeedia

La startup Geofeedia propose de visualiser les tweets et autres posts provenant des réseaux sociaux permettant ainsi d’archiver et d’analyser des milliers de données en temps réel par zones géographiques.

La géolocalisation semble aujourd’hui indissociable de l’utilisation des réseaux sociaux. Chaque réseau propose en effet de se géolocaliser en même temps que le partage de contenu.

Cela s’explique notamment par l’explosion du mobile : en ce qui concerne Facebook, 68% des utilisateurs du réseau de Mark Zuckerberg y accèdent sur leur téléphone portable, et plus de 50% du chiffre d’affaires de la firme de Menlo Park s’effectue sur mobile.

 

Récemment, Facebook a d’ailleurs lancé Local Awareness (en même temps que l’annonce de Facebook Audience Network), une plateforme publicitaire destinée aux entreprises offrant une publicité ciblée, basée sur la géolocalisation des consommateurs en temps réel. 

Geofeedia, qui vient de lever 3 millions de dollars auprès de Hyde Park Venture Partners, a quant à elle décidé de vendre la visualisation des données provenant des réseaux sociaux avec pour point central la recherche et l’analyse basée sur la géolocalisation.

Les résultats apparaissent sous la forme d’un "stream" où il est possible de trier les informations par réseaux sociaux. Un outil d’analyse est ensuite proposé par Geofeedia, où il est possible de chercher des données par mot-clé, utilisateur, date, heure etc… Tous les procédés proposés sont donc basées sur l’analyse et le filtre des données, pour ensuite permettre de les archiver et de cibler des recherches précises.

Les applications sont diverses. Mais Geofeedia cible quatre domaines pour l’utilisation de son service : la sûreté publique, la sécurisation des données professionnelles, les médias et les agences. Par exemple, Geofeedia affirme que son service est bénéfique pour l’application de la loi, dans la mesure où le service est capable de récolter des données de témoins par zones critiques et ainsi de coordonner une réponse rapide à un délit. Pour les médias, cet outil représente une mine d’informations et permet de récolter des sources facilement par lieux précis.

Geofeedia expose donc les données des réseaux sociaux en se concentrant sur la visualisation et l’archivage de celles-ci. Même si la confidentialité semble être mise en cause et que le traitement des données des réseaux sociaux n’est pas nouveau, Geofeedia permet une approche intéressante pour le traitement du BigData au service de secteurs spécifiques.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas