La géolocalisation affine les services d'aide d'urgence

Par 23 février 2012 Laisser un commentaire
911 app

PulsePoint, testé à San José, permet de localiser une victime d'arrêt cardiaque et d'identifier quelles sont les personnes aux alentours capables de lui porter secours.

Dans le cadre d'un partenariat entre les Pompiers de San Jose et l'hôpital El Camino, l'application Pulse Point permet aux volontaires en réanimation cardiorespiratoire (RCR) de devenir un point de contact au cas où une personne serait victime d'un accident cardiaque. Après un appel au 911, le dispatcher détermine ce qui se passe et interroge la personne qui appelle afin d'évaluer la situation. Plus qu'une application, Pulse Point est un logiciel intégré au système informatique du 911, qui analyse la décision de la personne qui reçoit un appel, afin de déterminer si une réanimation est nécessaire. Cet algorithme prédéfini informe les volontaires enregistrés auprès de Pulse Point dans le voisinage de la personne victime d'un arrêt cardiaque. L'adresse de la victime est envoyée aux utilisateurs Pulse Point les plus proches, qui peuvent ensuite réaliser une réanimation avant l'arrivée des secours.

Développer SoLoMo pour la santé

L'intérêt principal du service proposé par Pulse Point est qu'il capitalise sur la mobilisation de ses utilisateurs à une échelle hyper locale, le voisinage. Grâce à cette application "sociale", les voisins de la ville de San Jose peuvent s'entraider. Le GPS du smartphone localise les utilisateurs à distance de marche et les dirige, si possible, sur le site de la personne victime d'un arrêt cardiaque. Depuis peu, un grand nombre d'applications sociales capitalisant sur la puissance des communautés hyper locales ont été développées. Bien que celle-ci soit la seule de son genre dans l'industrie médicale, d'autres secteurs envisagent de développer les fonctions de géolocalisation. Un exemple en est l'utilisation de la technologie GPS pour permettre l'intervention de policiers qui ne sont pas en service lors d'infractions en cours, permettant ainsi de réduire le temps nécessaire à l'envoi d'une patrouille.

La technologie encourage l'engagement civique

L'application est une initiative commune des pompiers de San Jose et de son hôpital, mais des internes du collège et des informaticiens ont également été impliqués. L'intégralité de l'équipe de professionnels a été recrutée localement et a collaboré avec la fondation Pulse Point pour bâtir l'infrastructure de l'application. L'entreprise s'est également adressée à Work Day, Inc., une entreprise de gestion du capital humain, pour gérer l'intérêt croissant suscité par l'application à travers le monde et pour la développer pour d'autres plates-formes que l'iPhone. Sachant que les premières minutes après un arrêt cardiaque sont cruciales pour sauver une vie, l'application démontre les efforts de collaboration réalisés par les responsables de la communauté pour utiliser la technologie en faveur de celle-ci.

 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas