La géolocalisation toujours plus populaire aux Etats-Unis

Par 07 septembre 2011
géolocalisation

Les applications qui recourent à la localisation sont très appréciées, et notamment par les utilisateurs de smartphones. Cela, en majorité pour profiter de conseils et d'itinéraires en fonction de sa situation géographique

Aux Etats-Unis, les adultes démontrent un réel intérêt pour les applications mobiles ou sociales basées sur la géolocalisation, met en évidence une étude menée par le Pew Research Center’s Internet & American Life Project auprès de plus de 2200 adultes américains de plus de 18 ans. Comme le précisent les auteurs de l'étude : "Même si les Américains ne communiquent pas forcément le lieu où ils se trouvent, ils tirent parti des outils de géolocalisation de leurs téléphones par d'autres moyens". Ainsi, un petit tiers des individus interrogés ont recours à ces applications, que ce soit à partir d'un ordinateur ou d'un téléphone portable.

L'usage du smartphone favorise le recours à ces outils

La plupart du temps, ils se servent de ces dernières pour rechercher des itinéraires ou des informations sur des lieux situés dans leur voisinage immédiat. Notons que les utilisateurs de smartphones sont très demandeurs de ce type  d'outils, puisque 58 % d'entre eux emploient au moins l'un de ces services. Les services tels que Foursquare ou Gowalla, ont encore une importante marge de progression : seules 5% des personnes interrogées y ont recours. Là encore, le chiffre augmente lorsque l'on se concentre sur les possesseurs de smartphones (12%). L'étude s'intéresse ensuite au profil des utilisateurs. Et, comme on pouvait s'y attendre, ces derniers font en majorité partie de la catégorie des 18-59 ans.

Les minorités tendent à utiliser ces outils de manière plus importante

Moins évident est l'attrait des minorités pour ces outils, classification affectionnée outre-Atlantique. Chez les hispaniques notamment, 31% des utilisateurs de médias sociaux utilisent un outil de tag automatique pour indiquer leur localisation lors de leur publications, contre 7 % dans le cas de la population caucasienne. Néanmoins, soulignons que cette tendances n'est pas généralisable à l'ensemble de ces outils, puisque seuls 44 % des hispaniques et 53 % de la population afro-américaine ont recours à des informations relative au lieu où ils se trouvent, contre 59 % de la population blanche. Pour rappel, en mai, ComScore avait réalisé une étudesur le même sujet. A cette époque, et selon le cabinet, c'était 7 % de la population totale des utilisateurs de mobile qui utilisaient les services de géolocalisation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas