George Bush souhaite prolonger l’exemption des taxes vis-à-vis des accès haut débit

Par 27 avril 2004

La politique en faveur de l’accès Internet haut débit est l’un des rares sujets où l’administration Bush suit les pistes de son prédécesseur Bill Clinton. En visite, hier, dans le Minnesota, le...

La politique en faveur de l’accès Internet haut débit est l’un des rares sujets où l’administration Bush suit les pistes de son prédécesseur Bill Clinton. En visite, hier, dans le Minnesota, le président George Bush a indirectement exprimé sa volonté au Congrès américain vis-à-vis des accès haut débit : prolonger l’absence de taxes sur ces accès, même si cela représente un budget non nul pour les collectivités locales.La cause invoquée ? Malgré leurs 24 millions d’abonnés haut débit, les Etats-Unis se classent seulement à la 10ème place mondiale en matière d’accessibilité haut débit. Un classement qui rend très difficile à atteindre l’objectif de haut débit disponible pour tous les Américains que s’est fixée l’administration Bush pour l’année 2007.Les Sénateurs opposés à ce point de vue mettent en avant que ce « manque à gagner fiscal » se reportera sur les taxes locales d’habitation. D’autres, à l’instar du sénateur républicain John McCain, préconisent une limitation dans le temps à cette exemption fiscale (4 ans) ainsi qu’une exclusion des services de téléphonie sur IP de cette mesure pro haut débit. Un point de vue que semble partager la FCC (Federal Communications Commission). Quelle qu’en soit l’issue, le moratoire Internet Access Tax prendra fin à l’automne prochain…(Atelier groupe BNP Paribas - 27/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas