La gestion de projets en entreprise se mène aussi par des étudiants

Par 01 mars 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Des bonhommes tirent une fléche vers le haut

Studyka permet à une société de lancer un appel à projets auprès de jeunes, qui doivent constituer une équipe et proposer des pistes de résolution pour être sélectionnés. A la clé : de l'argent, un stage ou un emploi.

Dans la veine de Mindfire, qui propose aux entreprises de soumettre des problèmes à une communauté d'universités américaines, anglaises et chinoises, Studyka propose à des professionnels de faire appel à des élèves - français cette fois - pour mener des projets. Le tout, à moindre coût. "L’objectif pour les entreprises est d’avoir un regard neuf sur des projets et de créer une nouvelle source de communication auprès des étudiants", explique à L'Atelier Yohann Melamed, directeur de la technologie de la start-up. Et d'ajouter : "le but n’est pas de ne plus avoir recours à des cabinets spécialisés d’études de marché, de designer ou d’architecture mais plutôt d’apporter une autre vision en complément".

Une interface d’échanges simples d’utilisation

Après s’être rapidement inscrit sur le site, les participants doivent compléter leur profil. Il regroupe à la fois le niveau d’étude, les compétences acquises au fil des expériences professionnels et un CV. Il est possible de choisir les paramètres de confidentialité pour ne partager que certaines informations avec certaines personnes. Après un bref passage par la case motivations, l’utilisateur accède directement à une présentation des challenges en cours. Une fois l'un d'eux sélectionné, il faut alors constituer son équipe de travail ou intégrer une équipe déjà existante. Yohann Melamed explique que, "en amont, les entreprises ont posté sur le site un cahier des charges précis de ce qu’elles attendent en termes de contenu, une deadline".

Des récompenses à la clef

Une fois l’équipe constituée librement, les étudiants envoient le projet à l’entreprise. S’ils sont sélectionnés, ils peuvent alors gagner soit de l’argent, des bons d’achats et même un stage ou un emploi. Bouygues Bâtiment Île de France est la première entreprise qui a décidé de confier une mission à des étudiants. L’objectif pour le groupe était en effet de comprendre "Par quels usages les étudiants et les enseignants-chercheurs adaptent-ils les campus à leurs besoins ?". En suivant un cahier des charges très précis, les trois groupes sélectionnés présenteront leurs travaux lors des Tables Rondes Enseignement Supérieur et Recherche à la citée Internationale Universitaire, repartiront avec trois Ipads et trois Stages. Les résultats de ce premier challenge seront révélés bientôt sur le site de Studyka. A noter que la start-up fait partie des jeunes pousses sélectionnées et qui ont intégré le Camping, l'incubateur du palais Brongniart.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas