La gestion des réseaux se décline en six tendances

Par 21 octobre 2008
Mots-clés : Digital Working

Utilisateur, configurations et sans-fil sont au coeur des préoccupations des spécialistes de l'administration des réseaux.

Six tendances de fonds. C'est ce que le cabinet de conseil Enterprise Management Associates (EMA) a déniché en étudiant les rôles des équipes chargées de la gestion des réseaux* en entreprise. Ces "megatrends" peuvent se diviser en deux parties : les tendances technologiques et les tendances organisationnelles. Dans les techniques en vogue, EMA a repéré que les outils à même de calculer la qualité de l'expérience (Quality off Experience, QoE) sont de plus en plus utilisés pour gérer les applications en réseau. Cette QoE s'attache au ressenti des utilisateurs face à un produit, une technologie. Les entreprises se tournent vers ces mesures pour s'assurer de la qualité des applications et des services fournis.
Le ressenti des utilisateurs importe
Au point que la QoE fait maintenant partie intégrante des activités de diagnostic et de support des services informatiques. EMA a aussi remarqué que les liens entre les bases de données de gestion des configurations (CMDB pour Configuration Management DataBase) et le métier de l'administration réseau se renforcent. LA raison à cela ? Les entreprises qui déploient ces serveurs connaîtraient une meilleure gestion du changement dans leur infrastructure réseau, des pannes moins longues et des performances accrues dans les services fournis. Dernier point technique mis en valeur dans le rapport, les technologies d'optimisation des réseaux sans-fil (WAN pour Wireless Area Network). Les services informatiques sont nombreux à les tester pour savoir si oui ou non ces solutions jouent un rôle stratégique ou tactique dans leurs architectures applicatives et réseaux.
Le web fait converger les équipes informatiques
Si l'on s'intéresse aux problématiques organisationnelles, EMA explique que les applications web font converger plusieurs rôles au sein des directions des systèmes d'information, et que ces équipes transversales - dites de "triage" - nécessaires à leur administration sont généralement dirigées par les spécialistes de la gestion des réseaux. Dans les DSI, lesdites équipes se rangeraient le plus souvent sous la bannière de la gestion du cycle de vie des applications. En outre, la couverture des équipes chargées des réseaux tendrait à s'élargir en termes de responsabilités : en incluant en sus la supervision et la gestion des dispositifs au sein des centres de données et des sites distants.
(*) Étude menée auprès de 180 spécialistes du genre.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas