Global One dans le rouge en 1997.

Par 04 février 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le PDG de Global One, filiale commune de Sprint, France Télécom et Deutsche Telekom, Viesturs Vucins, a annoncé hier que sa société a accusé des pertes en 1997, sans toutefois en préciser le montant...

Le PDG de Global One, filiale commune de Sprint, France Télécom et
Deutsche Telekom, Viesturs Vucins, a annoncé hier que sa société a accusé
des pertes en 1997, sans toutefois en préciser le montant ni de date de
retour à l'équilibre des comptes. Cette perte est surtout dûe à la guerre
des prix que se livrent les grands opérateurs mondiaux "les baisses de
tarifs ont été très agressives en Europe". L'an passé, sur un chiffre
d'affaires de 1,1 milliard de dollars (6,7 milliards de F) en progression
de
35 % par rapport à 1996, 45 % ont été réalisés en Europe.
Ces résultats vont peser sur les comptes 1997 de ses trois actionnaires.
L'an dernier, Global One aurait ainsi coûté 500 millions de DM à Deutche
Telekom. Venant d'annoncer un bénéfice net de 194,9 millions de dollars
(1,2 milliard de F environ), Sprint, quant à lui, reconnait avoir subi une
perte de 73,8 millions de dollars du fait de sa participation dans Global
One. France Télécom s'est refusé à tout commentaire (voir la revue de
presse du 03/02).
Affirmant avoir désormais 50 des 500 plus importantes sociétés mondiales
comme clientes, la société va continuer de se renforcer en Asie où elle
cherche des partenaires.
(Le Figaro - Les Echos - 04/02/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas