Gmail, la messagerie Google, offre un gigaoctet de stockage

Par 01 avril 2004
Mots-clés : Smart city

Les annonces des futures fonctionnalités adoptées par les moteurs de recherche se succèdent. Google, Yahoo, MSN... Chacun y va de son communiqué de presse ! Il y a quelques jours, c'est Microsoft...

Les annonces des futures fonctionnalités adoptées par les moteurs de recherche se succèdent. Google, Yahoo, MSN… Chacun y va de son communiqué de presse ! Il y a quelques jours, c’est Microsoft qui annonçait que le moteur de recherche MSN serait révolutionnaire : langage naturel, recherche d’actualités ou de weblogs… (voir article du 30.03.2004). C’est au tour de Google aujourd’hui de faire savoir qu’il offrira prochainement une version test de son service de messagerie électronique à quelque 1.000 utilisateurs sélectionnés. L’offre, baptisée Gmail, souligne l’intention du moteur de recherche n°1 de rattraper son retard sur Yahoo et MSN dans ce domaine. Au vu de ce que promet Gmail, Google a toutes ses chances : l’utilisateur qui aura choisi le service se verra offrir gratuitement la possibilité de stocker un Gigaoctet (= 1.000 mégaoctets) de données dans sa boîte mail… Autant dire que l’offre est incroyable et nettement plus intéressante que celles des deux concurrents de Google : aujourd’hui, Yahoo et MSN demandent respectivement 50 et 60 dollars pour une messagerie qui stocke au maximum 100 mégaoctets de données !Comment le moteur de recherche compte-t-il s’y prendre pour financer cette offre ? En incluant des publicités aux messages échangés entre utilisateurs, et de manière plutôt bien pensée : comme l’a expliqué Sergey Brin, président de la division technologique de Google, un message d’un utilisateur à un autre au sujet de connections Internet par satellite inclura automatiquement des publicités de produits autour de ce thème. Reste à voir si les internautes se laisseront séduire par la formule « 1 gigaoctet versus inclusion de publicités ». Si c’est le cas, alors il est permis d’imaginer que les utilisateurs auront une raison de plus de préférer le moteur de recherche de Google, et que la pérennité du leadership Google est assurée. (Atelier groupe BNP Paribas – 01/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas