CES Google 1/2 : vidéo à la demande et pack de logiciels

Par 09 janvier 2006

Las Vegas, 6 janvier : la salle est comble lorsque Larry Page, blouse blanche de laborantin et baskets aux pieds, fait son entrée pour dévoiler les nouveaux projets de Google. Principale annonce...

Las Vegas, 6 janvier : la salle est comble lorsque Larry Page, blouse blanche de laborantin et baskets aux pieds, fait son entrée pour dévoiler les nouveaux projets de Google. Principale annonce ? Le moteur de recherche devient distributeur de vidéos et décroche quelques accords exclusifs. Egalement au programme : le Google Pack, ensemble de logiciels gratuits qui se présente comme une alternative à bon nombre de produits Microsoft.
Google Video Store : objectif, diversification des revenus
Enfin, Google diversifie ses sources de revenus ! Fort d'un accord exclusif avec CBS et la ligue de basket-ball américaine (la NBA), Google lancera bientôt le Google Video Store , une offre de vidéo à la demande qui proposera des contenus gratuits et payants. Pour ces derniers, c'est le fournisseur qui fixera les prix, Google se contentant d'empocher 30 % des revenus générés . Lancement prévu dans le courant de l'année.
Ainsi, les épisodes de séries ou d'émissions à succès (Les Experts, Survivor), devraient se vendre (ou plutôt se louer) aux alentours de deux dollars, alors que certains contenus exclusifs réservés à un public de passionnés, comme les conférences médicales de la NBA, pourront coûter plusieurs dizaines de dollars.
Impératif pour accéder aux offres payantes : l'utilisation du lecteur vidéo de Google, ainsi qu'une connexion à Internet active. Les contenus seront en effet protégés par un système anti-copie (les DRM) maison. Il ne devrait donc pas être possible pour le moment de les transférer sur un baladeur vidéo de type iPod, même si Google indique que des pourparlers sont en cours avec les principaux fabricants pour une éventuelle adaptation de leurs appareils. Aucun problème en revanche pour les contenus diffusés gratuitement, a priori non protégés.
Par ailleurs, Google a passé un accord avec Intel pour rendre les contenus de son Video Store directement accessibles sur les téléviseurs via la plateforme multimédia ViiV. " Notre objectif est de travailler en coopération rapprochée avec Intel afin de rendre les contenus de Google Video accessible sur tous les nouveaux appareils numériques dans la maison", a indiqué Susan Wojciki, vice-présidente gestion de produit chez Google.
Notons que le portail américain Yahoo! a également passé un accord avec Intel : il s'engage à lui fournir une version adaptée de son logiciel Yahoo! Go TV en l'échange de quoi le constructeur l'intègrera dans sa plateforme ViiV.
Google Pack : logiciels gratuits, alternatives aux produits Microsoft
L'objectif du Google Pack est de "rendre l'usage d'un ordinateur plus fun, simple et performant" selon Marissa Mayer, vice-présidente chargée des produits de recherche et de l'expérience utilisateur chez Google. En pratique, il s'agit surtout d'inciter l'internaute à installer un maximum de produits estampillés Google, ainsi qu'un certain nombre d'autres applications qui constituent pour la plupart des alternatives aux produits Microsoft.
On y trouve donc les produits applicatifs phare de Google, Google Toolbar, Picasa, Google Earth, Google Desktop, Google Talk, Google Screensaver Pack, ainsi que Ad-Aware SE Personal, Adobe Reader 7, GalleryPlayer HD Images, RealPlayer (lecteur multimédia), Trillian (logiciel de messagerie instantanée multi-protocole), Norton antivirus SE en version d'essai, ou le navigateur Firefox.
Il ne manque à cette suite logicielle que la suite bureautique OpenOffice.org et un logiciel de retouche d'images gratuit (comme The Gimp), pour qu'avec le Google Pack, le moteur de recherche mette à disposition de l'internaute un ensemble d'applications permettant de se départir des produits Microsoft...
Enfin, histoire de directement convaincre les primo accédants à Internet de l'intérêt des services, le moteur de recherche a réussi à obtenir de Dell que le navigateur équipant ses produits s'ouvre directement sur la page d'accueil personnalisable Google, dans une version intégrant les services clients du premier assembleur mondial. Le résultat de cet accord est d'ores et déjà en ligne .
(Atelier groupe BNP Paribas - 09/01/06)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas